Vous recherchez une actualité
Actualités

CANNABIS: Quel effet réel sur la prise de poids?

Actualité publiée il y a 6 années 5 mois 6 jours
Pharmacology Biochemistry and Behavior

Le cannabis et la nicotine ont en théorie des effets opposés sur l'appétit. Cette étude, de l’Université de Montréal, tente de démêler les effets de la consommation de ces substances sur la prise de poids. Elle aboutit à des résultats différents en fonction du sexe du sujet et de la consommation concomitante ou non des 2 substances. Ces conclusions, publiées dans la revue Pharmacology Biochemistry and Behavior qui illustrent la complexité des facteurs de l'obésité, révèlent un effet prise de poids, chez les hommes, particulièrement fort en cas de cannabis sans tabac.

Les études sont partagées sur les effets métaboliques du tabac. L'idée selon laquelle le tabagisme inhibe l'appétit est bien documentée et la voie de suppression de l'appétit déclenchée par la nicotine a été identifiée. Arrêter de fumer est associé à une prise de poids moyenne estimée à près de 3 kilos. En revanche, il a été suggéré que le tabagisme interfère chez les personnes obèses avec leur capacité de percevoir le goût des graisses et des « sucreries », les entraînant à en consommer encore plus. Plusieurs études ont montré que fumer du cannabis déclenche des fringales pourtant d'autres ont également suggéré que les consommateurs sont moins susceptibles d'être obèses que leurs homologues non consommateurs. L'usage du cannabis pourrait même favoriser la perte de poids... Ce qui est certain est l'impact du cannabis sur le fonctionnement des circuits neurobiologiques qui gouvernent l'appétit, cependant son effet sur la prise de poids est complexe.


Elucider le lien entre la consommation de cannabis et la prise de poids : Didier Jutras-Aswad, professeur adjoint de clinique à l'Université de Montréal a souhaité vérifier si la consommation de cannabis entraine réellement une prise de poids à plus long terme. La question est d'autant plus difficile à trancher que parmi les facteurs qui peuvent influencer le poids ou l'appétit, il y a aussi le tabagisme et la nicotine.

Les chercheurs ont travaillé sur les données de 1.294 participants participant à la cohorte Nicotine Dependence in Teens (NDIT) suivis à compter de l'âge de 12 ou 13 ans et renseignant chaque année leur régime alimentaire, leur santé physique et mentale, leurs activités sportives, la fréquence et la quantité de leurs éventuelles consommations de cannabis, d'alcool et de nicotine, et cela jusqu'à l'âge de 24 ans. Les chercheurs ont pu ainsi réunir des participants consommant du cannabis à différents niveaux d'intensité, des 2 sexes, avec et sans tabagisme. De plus la cohorte leur permettait de pouvoir réunir des données longitudinales détaillées permettant de prendre en considération l'ensemble des facteurs simultanément.

Une relation cannabis et prise de poids très complexe : L'étude démontre que la consommation de cannabis à plus long terme altère effectivement la prise de poids. Mais surtout, que plusieurs facteurs viennent moduler cet effet de manière importante :

· le sexe de du consommateur,

· l'intensité de la consommation de cannabis,

· l'utilisation concomitante du tabac.

- Précisément, la prise de poids augmente de manière dose-dépendante avec l'intensité de la consommation de cannabis chez les hommes fumeurs de cannabis mais pas de tabac. Chez ces hommes donc, plus la fréquence de consommation de cannabis augmente, plus la prise de poids est importante.

- En revanche, chez les hommes qui fument aussi des cigarettes, l'effet est pratiquement inverse.

Quelques hypothèses : Comment expliquer les différences de résultats entre hommes et femmes ? Le THC et la nicotine n'affectent pas les circuits neurobiologiques régulant la faim de la même façon chez l'homme et la femme, ces cibles étant modulées par des facteurs hormonaux, qui peuvent notamment fluctuer pendant le cycle menstruel. Des différences de perception et de préoccupations existent aussi entre hommes et femmes sur la prise de poids et l'alimentation.

Enfin, l'étude apporte un exemple de la complexité des facteurs de l'obésité et des effets différents de leurs combinaisons : ici, il faut prendre en compte la consommation concomitante de tabac et le sexe des sujets. Une implication pour la prévention aussi : lorsqu'on consomme une substance, on en consomme souvent d'autres. Il faut donc être prêt à prévenir, dépister et intervenir sur la consommation problématique de plusieurs substances de façon simultanée.

Source: Pharmacology Biochemistry and Behavior 27 May 2015 doi:10.1016/j.pbb.2015.04.018 Cigarette smoking may modify the association between cannabis use and adiposity in males

Lire aussi: CANNABIS: Mais pourquoi il déclenche ces fringales?

CANNABIS: Les fumeurs réguliers ont moins de risque d'obésité

ARRÊT du TABAC: Peur de prendre du poids?

OBÉSITÉ: Le tabagisme ne coupe pas toujours l'appétit! -

Autres actualités sur le même thème