Actualités

CROISSANCE de l'ENFANT: 140 pays acquis aux normes de croissance de l'OMS

Actualité publiée il y a 11 années 2 mois 4 semaines
Bulletin de l'OMS

Les nouvelles normes de croissance, recommandées par l’OMS en 2006, ont aujourd’hui été adoptées par plus de 140 pays. Une étude multicentrique sur la prise en compte de ce référentiel des normes de croissance lancé par l’OMS met en avant l’importance de ces normes pour promouvoir l’allaitement maternel mais aussi pour apporter un référentiel pour lutter, dès le plus jeune âge contre l’obésité.

Les normes de croissance sont des courbes et des tableaux qui permettent de déterminer de façon simple si un enfant grandit et se développe normalement. Ces nouvelles normes indiquent que, lorsque les conditions sont optimales au début de la vie, des enfants nés dans différentes régions du monde peuvent grandir et se développer pour atteindre la même gamme de taille et de poids pour un âge donné mais servent également à détecter les anomalies de croissance, l'insuffisance pondérale ou le surpoids.


Ces nouvelles normes sont basées sur l'allaitement maternel comme norme biologique et sur le nourrisson allaité au sein. Les bienfaits de l'allaitement maternel sur le plan nutritionnel, immunologique et de la croissance ont été prouvés et le nourrisson allaité au sein constitue aujourd'hui, pour l'OMS, la norme en matière de croissance physiologique. Le lait maternel favorise non seulement la croissance mais aussi le développement cognitif, rappelle l'OMS. Ces nouvelles normes de croissance offrent un meilleur outil pour contrôler la croissance des nourrissons allaités au sein et permettent aussi de renforcer les politiques sanitaires et le soutien du grand public en faveur de pratiques d'alimentation du nourrisson appropriées.

Plus de 140 pays ont mis en œuvre ces normes à mars 2011 et de nombreux organismes scientifiques s'en servent pour évaluer et contrôler la croissance des enfants. Ainsi, de nombreux pays ont commencé à mesurer la taille et l'indice de masse corporelle des enfants pour contrôler la «double charge» de la malnutrition, c'est-à-dire à la fois les problèmes de dénutrition et les problèmes de surpoids et d'obésité. La mise en place effective de ces normes concerne tous les professionnels de santé, les nutritionnistes, les diététiciens, les spécialistes en santé publique, les défenseurs des enfants et de la santé, les parents, les personnes qui s'occupent d'enfants et les chercheurs.

Des « normes de vitesse de croissance » permettent de contrôler l'évolution de la croissance au début de l'enfance et donc de repérer tôt les enfants qui présentent un risque d'insuffisance ou de surcharge pondérale. En outre, les indicateurs relatifs à l'indice de masse corporelle et à l'épaisseur du pli cutané sont particulièrement utiles pour suivre la propagation de l'épidémie d'obésité chez l'enfant.

Un enfant au-dessous du niveau minimum ou au-dessus du niveau maximum de poids et de taille pour son âge requiert une attention particulière du pédiatre. Néanmoins l'OMS précise qu'il n'y a pas « une seule façon de grandir » mais une fourchette de valeurs dans laquelle rentrent les enfants en bonne santé. Avant tout, ces normes permettent de plaider en faveur de la protection et de la promotion de l'allaitement maternel et d'une alimentation complémentaire adéquate.