Vous recherchez une actualité
Actualités

Du STRESS à la crise cardiaque, les bactéries sont de la partie

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 4 semaines
mBIO

Les scientifiques l'Université de Binghamton (NY) suggèrent, avec leur étude, une nouvelle explication sur le lien entre le stress, un choc émotionnel ou le surmenage et la survenue de crises cardiaques chez les personnes vulnérables. En question, avec cette étude présentée dans la revue mBIO, les hormones libérées qui favorisent la formation de biofilms bactériens sur les parois artérielles, entraînat ainsi une rupture dans la circulation sanguine.

Crise cardiaque et accident vasculaire cérébral (AVC) surviennent fréquemment en cas de niveaux élevés de catécholamines, des hormones libérées dans le sang et les tissus, sous le coup d'un choc émotionnel, du stress ou du burn out. David Davies de l'Université de Binghamton et son équipe ont cultivé différentes bactéries présentes sur des artères carotides malades prélevées chez des patients atteints d'athérosclérose. Leur analyse révèle des espèces bactériennes multiples assemblées en biofilms sur les parois des artères carotides.


Les biofilms sont des communautés microbiennes adhérentes résistantes aux antibiotiques et qui ne peuvent être éliminées par le système immunitaire (Voir visuel ci-contre, biofilm en rouges, tissus touchés par l'athérosclérose en vert). Cependant, un signal moléculaire peut permettre de dissiper les biofilms et cette dispersion libère des enzymes qui vont « digérer » la structure qui maintient les bactéries en biofilm. Ces enzymes ont la capacité de digérer les tissus voisins et donc de libérer le dépôt de plaque artérielle.

Le biofilm se disperse et libère l'athérome dans le sang : Lorsque les chercheurs ajoutent à des biofilms de bactéries prélevées sur les artères, sur les parois intérieures d'un tube de silicone, la norépinéphrine, à un niveau similaire à celui constaté chez l'Homme après un stress ou un effort, les biofilms se dispersent. En particulier, une espèce de bactéries, Pseudomonas aeruginosa, très présente sur la paroi des artères carotides, réagit vivement à l'effet de la norépinéphrine, le biofilm se disperse, permettant la libération de la plaque artérielle dans le sang, ce qui peut déclencher la crise cardiaque.

Les bactéries jouent ainsi un rôle clé dans l'athérosclérose : Cette toute première observation directe de bactéries du biofilm dans un dépôt de plaque artérielle carotidienne, suggère que les bactéries jouent un rôle clé dans l'athérosclérose. Ainsi, la surveillance bactérienne, dans la « plaque artérielle » semble, avec ces résultats, aussi importante que la gestion du cholestérol.

Source: mBIO (In press) June, 2014 Bacteria Present in Carotid Arterial Plaques Are Found as Biofilm Deposits Which May Contribute to Enhanced Risk of Plaque Rupture (Visuel Biofilm@David Davies, University of Binghamton)

Lire aussi: Du STRESS à la crise cardiaque, tout se passe dans le cerveau -

Autres actualités sur le même thème