Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: Les conseils diététiques efficaces contre le surpoids de naissance

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 3 semaines
BMJ

L'obésité est un fardeau mondial de santé avec risque accru de maladie cardiovasculaire, de diabète et autres complications. Or le surpoids est rencontré pendant la grossesse chez près d’une femme sur 2 avec le risque de mettre au monde des bébés de plus de 4 kg. Des bébés eux-mêmes 2 fois plus à risque d'être en surpoids ou obèses avec…un risque de maladies cardiovasculaires et de diabète. Cette étude de l’Université d’Adélaïde montre qu’une intervention diététique prénatale, peut réduire jusqu’à 18% l’incidence d’un poids de naissance supérieur à 4 kg. Cependant, ces conclusions, présentées dans le British Medical Journal, montrent aussi que lorsque la mère souffre d’obésité, le bébé restera toujours à risque très élevé de poids élevé de naissance.


Jusqu'à présent, il y avait peu de données sur l'efficacité d'interventions alimentaires chez les femmes enceintes obèses. Cette étude a suivi 2.212 femmes à grossesse unique, IMC> 25, de leur 10è à 20è semaine de grossesse. Les femmes ont été réparties et appariées pour l'âge en 2 groupes, un groupe de 1.108 femmes avec intervention sur le régime alimentaire et sur le mode de vie effectuée par les chercheurs, et un groupe de 1.104 avec suivi de grossesse standard sans conseils diététiques. Le critère principal était l'incidence des enfants à poids élevé pour l'âge gestationnel (poids de naissance ≥ 90è centile) et secondaire, l'incidence d'un poids de naissance > 4 kg, ainsi que de l'hypertension, la pré-éclampsie et le diabète gestationnel. 2142 nourrissons ont été inclus dans l'analyse, qui conclut de manière mitigée que,

· le risque de poids de naissance > 90è centile ne diffère pas significativement entre les 2 groupes,

· mais que l'incidence d'un poids de naissance > 4kg est réduite de 18% pour les femmes du groupe « intervention » (OR : 0,82).

L'intervention conduit donc à une réduction significative du risque de poids de naissance > 4 kg mais suggère aussi que pour les femmes en surpoids ou obèses, les conseils de mode de vie en début de grossesse ne suffisent pas à atteindre un poids de naissance moyen ou à améliorer l'issue des grossesses. La conclusion reste tout de même importante car 4kg est une limite clinique au-delà de laquelle le bébé est à risque élevé de problèmes de santé.

Il s'agit maintenant d'examiner plus en détail les modifications de régime alimentaire et d'activité physique optimales pour ramener le poids de naissance vers un niveau médian.

Source: BMJ2014;348:g1285 10 February 2014 Antenatal lifestyle advice for women who are overweight or obese: LIMIT randomised trial

Lire aussi:

GROSSESSE: La prise de poids de la mère participe au risque d'obésité de l'enfant –

GROSSESSE: La prise de poids doit être adaptée en fonction de l'IMC –

GROSSESSE: L'alimentation de la mère fait aussi l'intelligence de l'enfant –

Autres actualités sur le même thème

Pages