Vous recherchez une actualité
Actualités

HOMÉOPATHIE: On en prend, les yeux fermés

Actualité publiée il y a 8 années 9 mois 3 semaines
Ipsos

Si en 1997, 36 % des Français avaient recours à l'homéopathie, en 2004, 39%, aujourd’hui plus d’un Français sur 2 utilise des médicaments homéopathiques et pourtant 1 Français sur 5 ignore comment “ça marche”.

Cette étude réalisée par Ipsos pour les Laboratoires Boiron publiée le 1er avril, a été menée en juin 2010 auprès de 1.200 personnes âgées de 18 ans et plus.


L'homéopathie repose sur les effets thérapeutiques de substances dont la toxicité est supprimée par l'emploi de très petites doses, jusqu'au niveau dit "infinitésimal”. L'expérience confirme, selon le Laboratoire Boiron, que des dilutions au-delà des limites connues de la matière ont une activité biologique ou physique décelable, mesurable, reproductible. Les effets resteraient spécifiques à la substance diluée, alors même qu'il n'en subsiste parfois aucune trace moléculaire. L'homéopathie comporrte 2 familles de médicaments, ceux à indications thérapeutiques précises et les médicaments à nom commun, qui ne comportent pas de nom de marque, ni d'indication thérapeutique, ni de posologie, car ces médicaments peuvent très bien être utilisés pour des symptômes très différents.

Sur un plan règlementaire, le médicament homéopathique est défini comme « tout médicament obtenu a partir de substances appelées souches homéopathiques selon un procédé de fabrication homéopathique décrit par la pharmacopée européenne ou à défaut par les pharmacopées utilisées de façon officielle dans un autre état membre de la Communauté européenne. Un médicament homéopathique peut aussi contenir plusieurs principes». Ainsi, la pharmacopée française comporte 312 souches pour préparation homéopathique (PPH) publiées.

homéopathiesi leur médecin en prescrivait. En 2004, ils n'étaient que 39% à en prendre, aujourd'hui, ils sont 53% ou 8 foyers sur 10. Les maladies hivernales (56%), les hématomes (52%), le stress (41%), les poussées dentaires (28%) et les allergies (26%) sont les principales raisons de leur utilisation. Mais les patients restent mal informés : 60% des utilisateurs se déclarent mal ou très mal informés et souhaiteraient plus d'information, en particulier de la part du médecin (69%) ou du pharmacien (51%).

Les médecins en prescrivent de plus en plus: La prescription a été multipliée par 6 en 20 ans: Car l'homéopathie est prescrite essentiellement par le médecin généraliste (79%) et par le médecin spécialiste (10%) (Ipsos 98). En France, près de 30.000 médecins, généralistes, spécialistes ou hospitaliers prescrivent des médicaments homéopathiques soit en fonction de symptômes précis, soit dans le cadre d'une stratégie thérapeutique globale.

L'homéopathie est principalement utilisée par les adultes (53%), par les enfants (45%) et même par les animaux de compagnie (10%)…