Vous recherchez une actualité
Actualités

L'ESPÉRANCE de VIE progresse mais en bonne santé!

Actualité publiée il y a 5 années 3 mois 3 semaines
NBER

La morbidité ou la prévalence de maladies se densifie-t-elle durant les dernières années de vie ? La question mérite d’être posée alors que la durée de vie augmente. L’évolution précise du taux de morbidité durant ces années de vie « supplémentaires » aura en effet un impact important sur les besoins et les dépenses de santé. Ce bilan proposé par un organisme de recherche économique américain, qui porte sur près de 20 années de données des bénéficiaires de l’Assurance maladie (Medicare), montre des indices de santé en progression et des taux de morbidité relativement constants jusqu'au décès. Les auteurs parlent de « compression de la morbidité » mais restent indécis sur la survie sans maladie. En synthèse, l'espérance de vie continue d'augmenter, la santé au grand âge à s'améliorer.

Alors qu'une récente étude publiée dans le JAMA Internal Medicine concluait que l'âge avancé reste associé à l'incapacité dans les années qui précèdent le décès, ce nouveau bilan met en évidence une évolution plutôt positive, celle de compression de morbidité.


Le concept de compression de morbidité : Les auteurs citent 2 définitions, la première est tout simplement la réduction du nombre d'années de vie avec handicap, la seconde est une augmentation au fil du temps du nombre d'années de vie sans incapacité. Dans ce cas, l'espérance de vie globale et avec handicap peut augmenter mais pas aussi rapidement que l'espérance de vie sans incapacité.

L'analyse montre,

· -l'évolution de l'espérance de vie à 65 ans, est en progression pour les 2 sexes, mais de manière séparée pour les hommes et les femmes : L'augmentation est beaucoup plus importante chez les hommes que chez les femmes. Ainsi, entre 1992 et 2005, l'espérance de vie d'un homme âgé de 65 ans a augmenté de 1,5 an en 1 an, alors que l'espérance de vie pour une femme de 65 ans a augmenté de 0,4 ans (Voir courbes ci-contre).

· Alors que l'espérance de vie globale continue à augmenter, il y a compression du nombre d'années avec incapacité et augmentation du nombre d'années sans incapacité et la morbidité est comprimée dans les années qui précèdent le décès (Voir histogramme). Ainsi, entre ces deux périodes de référence, l'espérance de vie avec incapacité a été réduite de 0,9 ans. Des résultats concordant quelle que soit l'origine ethnique, précisent les auteurs.

Source: The (US) National Bureau of Economic Research (NBER) Paper No. 19268

Issued in August 2013 Evidence for Significant Compression of Morbidity In the Elderly U.S. Population

Lire aussi: FIN de VIE: Un âge avancé va de pair avec plus d'incapacité -

Autres actualités sur le même thème

Pages