Vous recherchez une actualité
Actualités

L'OBÉSITÉ infantile confirme son recul aux Etats-Unis

Actualité publiée il y a 6 années 2 semaines 3 jours
CDC

Des taux d'obésité en légère amélioration chez les enfants d'âge préscolaire mais « avec encore du travail à faire » pour confirmer la tendance à la baisse, conclut ce rapport du Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR) des US Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Mais alors que la prévalence de l'obésité infantile a doublé aux Etats-Unis au cours des dernières décennies, ces baisses modestes mais significatives, en particulier chez les enfants de foyers à faible revenu, constatées dans 19 des 43 états étudiés, suggèrent l’efficacité des actions entreprises et encouragent à poursuivre les efforts de prévention et la mise en oeuvre du Plan contre l’obésité initié par Michelle Obama.

En quelques chiffres, 1 enfant américain sur 8 est atteint d'obésité mais ce taux chez les enfants d'âge préscolaire à faible revenu a diminué, de 2008 à 2011, dans 19 des 43 états étudiés. Ces taux d'obésité à l'âge préscolaire et dans les foyers à faible revenu, après des décennies de hausse, avaient commencé à se stabiliser à partir de 2003 et, depuis 2008, accusent de légères baisses. Des efforts restent à faire, expliquent les CDC car ces taux n'ont pas bougé dans 21 états et sont même en hausse dans 3 états.


L'obésité infantile américaine comprise entre 9,2% et 17,9% : Ce bilan porte sur les données de 11,6 millions d'enfants de foyers à faible revenu, âgés de 2-4 ans. L'obésité a été définie comme un indice de masse corporelle selon le sexe ≥ 95e percentile, et à partir de 2.000 courbes de croissance des CDC.

Au cours de la période 2008-2011, parmi les 19 Etats qui présentent des taux à la baisse, la plus forte baisse de la prévalence de l'obésité est constatée dans les îles Vierges américaines (tx de 13,6% en 2008 à 11,0% en 2011). Dans 5 autres états, la Floride, la Géorgie, le Missouri, le New Jersey et le Dakota du Sud, la baisse du taux reste > 1 point. C'est donc une baisse très modeste, puisque dans ces 19 états, la baisse est comprise entre 1,8% et 19,1%.

Ainsi, en 2011, la prévalence de l'obésité infantile est comprise entre 9,2% et 17,9% et 10 états présentent une prévalence de l'obésité ≥ 15%.

Une bonne nouvelle pour la charge mondiale de l'obésité : Les conclusions présentent 3 limites, précisent les auteurs : Elles ne concernent que les enfants à faible revenu qui ont participé aux programmes de nutrition fédéraux et pourraient donc ne pas refléter la réalité de la prévalence de l'obésité chez tous les enfants. Le bilan n'a porté que sur 43 états, et par rapport au précédent bilan de 2008, la cohorte 2011 est légèrement plus âgée et sa répartition par ethnie est différente.

Il n'en reste pas moins que ces conclusions viennent confirmer de précédentes prémices de déclin de l'obésité infantile aux US. Les efforts de prévention continus depuis 2008 semblent donc être suivis d'effets. Enfin, c'est une bonne nouvelle pour la charge mondiale de l'obésité, et de ses comorbidités, car l'obésité infantile est associée à l'hypercholestérolémie, l'hyperglycémie, l'asthme et les problèmes de santé mentale, plus tard dans la vie.

Source: MMWR 6 August, 2013 Vital Signs: Obesity Among Low-Income, Preschool-Aged Children — United States, 2008–2011 (Vignette PNNS)

Lire aussi: OBÉSITÉ infantile: Les prémices d'un déclin aux Etats-Unis

OBÉSITÉ INFANTILE: Premier recul dans quelques métropoles américaines

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème