Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉLANOME: Un cocktail de médicaments pour réduire la tumeur de 80%

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 2 semaines
NEJM

Ce petit essai du Memorial Sloan-Kettering Cancer Center, encore à un stade précoce, portant sur l’efficacité de la combinaison de deux anticorps monoclonaux, nivolumab et ipilimumab, chez des patients atteints de mélanome avancé, suggère que le traitement combiné pourrait réduire de plus de 80% les tumeurs avancées de la peau. Ces conclusions présentées à la réunion annuelle de l’American Society of Cancerology ansd Oncology (ASCO) et publiées dans le New England Journal of Medicine (NEJM) restent à confirmer par des études plus larges.

Les deux médicaments nivolumab et ipilimumab agissent de manière différente et bloquent des protéines différentes, les chercheurs espéraient donc que leur combinaison pourrait apporter cette efficacité (Voir scanner de la poitrine ci-contre). L'ipilimumab est un nouvel anticancéreux, déjà autorisé, destiné au traitement des mélanomes, c'est un anticorps qui induit la mort des cellules tumorales. Le nivolumab est également un anticorps monoclonal, actuellement testé et conçu pour encourager le système immunitaire à attaquer les cellules cancéreuses. L'ipilimumab seul améliore déjà la survie chez les patients atteints de mélanome avancé, le nivolumab seul a montré, lors de précédents essais, son efficacité dans différents types de cancer, dont le mélanome. Cet essai de phase I mené sur 86 patients atteints de mélanome avancé et traités, soit avec les 2 médicaments en simultané (53), soit par traitement séquencé (33), avec une forte dose en intraveineuse, montre une réponse significative au traitement chez la moitié des participants suivis pendant 2,5 ans après le début de leur traitement. Chez ces patients, la taille de la tumeur a été réduite de 80%. Les chercheurs précisent néanmoins que cette réduction de la taille de la tumeur ne signifie pas obligatoirement que le cancer est guéri.


· 40% des patients traités en simultané montrent une réponse objective au traitement

· 31% des patients traités en simultané montrent une réduction de la taille de la tumeur d'au moins 80%.

· 93% des patients traités en simultané ont présenté des effets secondaires (éruptions cutanées, démangeaisons, fatigue, diarrhée) dont 53% des effets secondaires plus graves.

· Les résultats sont moins positifs avec le traitement séquencé avec lequel 20% des patients traités montrent une réponse objective au traitement.

D'autres études doivent être menées pour préciser la durée de survie sans progression mais ces premiers résultats, sous réserve de validation par des essais plus larges, suggèrent que la combinaison nivolumab et ipilimumab peut apporter une efficacité supérieure dans le traitement du mélanome avancé et avec un profil d'innocuité acceptable.

N.B. Cette étude a été financée par Bristol-Myers Squibb et Ono Pharmaceutical. Un conflit d'intérêts, clairement indiqué dans le document révèle l'appartenance d'auteurs ou leurs liens avec le laboratoire BMS.


Source:
The New England Journal of Medicine DOI: 10.1056/NEJMoa1302369 online June 2 2013 Nivolumab plus Ipilimumab in Advanced Melanoma (Visuel NEJM “Scanner de la poitrine montrant la régression de la tumeur chez un patient ayant reçu un traitement combiné Nivolumab et ipilimumab).

Accéder aux dernières actualités sur le Mélanome

Autres actualités sur le même thème