Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO: Le véritable amour peut-il attendre ?

Actualité publiée il y a 8 années 5 mois 4 semaines
Psychological Science

Et si l’âge de la première expérience sexuelle présageait de l’épanouissement romantique et affectif à l'âge adulte ? C’est ce que suggère cette étude de l'Université du Texas qui montre, sur plus de 3.000 adolescents suivis jusqu’à l’âge adulte, qu’une première expérience sexuelle plus tardive que la moyenne est associée à des relations amoureuses plus heureuses à l'âge adulte. Ces conclusions, publiées dans l’édition d’octobre de Psychological Science, ne suggèrent aucunement que l'abstinence sexuelle est bonne pour les adolescents !

« La plupart des gens vivent leurs premières relations intimes à l'adolescence, mais peu d'études ont examiné le lien entre ces relations à l'adolescence et les relations conjugales à l'âge adulte». Paige Harden, professeur au Département de psychologie de l'UT montre qu'une première expérience sexuelle plus tardive réduit les chances de mariage et le nombre de partenaires romantiques à l'âge adulte. Son étude a porté sur les données d'une étude cohorte (la National Longitudinal Study on Adolescent Health) sur la santé des adolescents concernant 1.659 fratries (filles ou garçons mais du même sexe) suivies de l'âge de 16 ans à 29 ans. Chaque participant a été classé comme ayant une première expérience sexuelle, soit précoce (moins de 15 ans), soit normale (15 à 19 ans) ou tardive (plus de 19 ans).


L'initiation sexuelle tardive associée à une vie de couple plus satisfaisante : Parmi les participants qui étaient mariés ou vivaient avec un partenaire, les participants à initiation sexuelle tardive, s'avèrent plus susceptibles de se déclarer heureux et satisfaits de leur vie de couple, de la capacité de résolution des conflits, des preuves d'amour et d'affection et des activités partagées avec leurs partenaires. Cette association reste significative après ajustement avec d'autres facteurs confondants, tels que certains facteurs génétiques et environnementaux, l'esthétique, l'IMC, le niveau d'éducation, de revenu ou encore la religion...

En revanche, si une initiation tardive des relations sexuelles présage bien des relations amoureuses réussies plus tard dans la vie, une première expérience sexuelle précoce ne présage pas, une vie amoureuse moins réussie à l'âge adulte. Il est possible, disent les auteurs, que les personnes qui ont leur premier rapport sexuel plus tard puissent être plus pointilleuses dans le choix des partenaires ? Mais il est également question d'apprentissage, d'expérience et d'acquisition de compétences relationnelles plus efficaces en cas de relations intimes à un âge plus jeune.

Prochaine recherche, l'activité sexuelle précoce est-elle associée à des expériences relationnelles négatives telles que la violence conjugale ? Même si de précédentes études ont montré que les adolescents sexuellement actifs dans le cadre de relations amoureuses romantiques ont moins de problèmes de comportement à risque...

Source: Psychological Science October 17, 2012 Does True Love Wait? Age of First Sexual Experience Predicts Romantic Outcomes in Adulthood (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités en Psycho

Autres actualités sur le même thème