Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ CARDIAQUE: Un mode de vie actif vaut bien le sport?

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 4 jours
American Journal of Health Promotion

Monter régulièrement l’escalier, faire un grand ménage ou son jardin, bref avoir un mode de vie actif serait aussi, bénéfique pour la santé cardiaque. Ces courtes périodes d'exercice du quotidien pourraient être un rempart simple contre l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie et le diabète, sauf lorsqu’on accumule déjà les facteurs de risque. Cette étude menée par des chercheurs de la Bellarmine et de l’Oregon State University, publiée dans l’American Journal of Health Promotion va même jusqu’à suggérer que 10 minutes d’exercice physique modéré, par-ci, par-là, mises bout-à-bout, compteraient autant que de longues séances de sport ?

L'étude qui a évalué (par accéléromètre) l'activité physique de 6.321 adultes participant à la cohorte US National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES), et pris en compte différents marqueurs de santé comme les lipides sanguins, la glycémie et la tension artérielle, des facteurs de risque connus de maladies chroniques comme le diabète et les maladies cardiaques, a regardé si de brèves périodes d'activité physique sont associées à une diminution du risque de syndrome métabolique (ou combinaison de 3 facteurs de risque parmi un tour de taille, des lipides sanguins, une glycémie et une pression artérielle élevée). Les facteurs de confusion tels que l'âge, le sexe, le tabagisme, la race / l'origine ethnique et l'état de santé actuel ont également été pris en compte dans l'analyse. Mis bout à bout, de courts moments d'exercice valent autant qu'une séance de sport : Les chercheurs constatent qu'en moyenne, les participants effectuent 24 mn d'activité physique modérée à vigoureuse par jour par courtes séquences et, en moyenne, 7 mn d'activité physique modérée à vigoureuse sur des périodes de pratique plus longues. A peine 10% des participants pratiquent les 2 heures et demie d'activité physique recommandées chaque semaine. Cependant, · les courtes séquences d'activité physique du quotidien (de moins de 10mn) s'avèrent associées à une réduction des facteurs de risque cardiovasculaire, tout comme les séances de pratique plus longues, mais moins fortement que la pratique des 2,5 heures recommandées par semaine. · Ces courtes périodes d'exercice du quotidien sont associées à un risque réduit du syndrome métabolique, des niveaux favorables de protéine C réactive, d'un taux de (bon) cholestérol HDL élevé, d'un tour de taille favorable, épaisseur du pli cutané et IMC favorables. · Toutes ces associations sont évidemment plus prononcées avec la pratique des 2,5 heures d'activité physique recommandées par semaine. · Sauf, si, mises bout à bout ces petites périodes d'exercice vont, en fin de compte, rencontrer les lignes directrices, c'est-à-dire représenter au total 2,5 heures d'exercice physique pour la semaine. Sauf pour l'IMC, précisent néanmoins les auteurs.


Conclusion, la pratique d'une activité modérée ou vigoureuse du quotidien par séquences de 10 minutes voire moins, voire plus, est associée à une amélioration des facteurs de risque cardiovasculaire. Ne pas avoir le temps (ou l'envie) de faire du sport pourrait être compensé par l'adoption d'un mode de vie actif. Cependant les recommandations actuelles demeurent…Il est en effet –toujours- conseillé de pratiquer au moins et au total, 2 heures et demie d'activité physique chaque semaine.

Source: American Journal of Health Promotion doi.org/10.4278/ajhp.110916-QUAN-348 online January 2013 Association Between Biologic Outcomes and Objectively Measured Physical Activity Accumulated in >10-Minute Bouts and <10-Minute Bouts (Visuel © Antonio Gravante - Fotolia.com)

Lire aussi: EXERCICE PHYSIQUE: Inutile d'en faire trop, 30 minutes par jour suffisent -

Autres actualités sur le même thème