Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAGISME PASSIF: Risque à vie et irréversible pour l'Enfant

Actualité publiée il y a 6 années 5 mois 4 semaines
American Thoracic Society (ATS)

Les enfants exposés à la fumée du tabac de leurs parents feront face à des problèmes respiratoires de long terme, parfois à vie, explique cette étude présentée à l’International Conference de l’American Thoracic Society (ATS) de San Francisco. Si depuis des dizaines d’années les études expliquent les risques associés à l'exposition à la fumée ambiante du tabac, surtout pour les enfants dont les parents fument, cette étude de l'Université de l'Arizona montre la persistance de ces risques bien au-delà de la petite enfance.

L'auteur principal, le Pr Juliana Pugmire, chercheur à l'Université de l'Arizona montre aussi que l'exposition au tabagisme parental augmente ce risque de persistance des symptômes respiratoires à l'âge adulte indépendant du tabagisme personnel et que cette persistance des maladies respiratoires dans l'enfance puis à l'âge adulte pourrait indiquer un risque accru de maladies respiratoires chroniques et de déficits de la fonction pulmonaire en fin de vie.


Un suivi d'étude de 19 ans: Les études passées ont examiné si les enfants exposés au tabagisme parental avaient de l'asthme persistant à l'âge adulte, mais la plupart n'ont pas trouvé d'association. Ici, les chercheurs ont étudié la persistance de l'asthme ainsi que d'autres symptômes respiratoires à partir des données de la cohorte Tucson Epidemiological Study of Airway Obstructive Disease (TESAOD), menée auprès de 3.805 personnes de 1655 foyers, avec 371 enfants recensés, suivis sur une durée moyenne de 19 ans, avant leur 15 ans et jusqu'à l'âge adulte et avec des informations sur le statut tabagique des parents.

52,3% des enfants inclus dans l'étude ont été exposés à la fumée parentale entre leur naissance et l'âge de 15 ans. Après ajustement pour le sexe, l'âge, les éventuelles années de statut personnel de fumeur, les chercheurs confirment que cette exposition dans l'enfance est significativement associée à plusieurs symptômes respiratoires persistants, fortement associée avec une toux chronique qui persiste à l'âge adulte et plus faiblement, avec des sifflements persistants et l'asthme à l'âge adulte. Or ces sifflements persistants sont eux-mêmes associés à des déficits de la fonction pulmonaire et les maladies respiratoires chroniques avec l'âge :

· Association avec une respiration sifflante persistante (RR : 1,9)

· Sifflements persistants (RR : 5,9)

· Toux persistante (RR : 3.7)

· Toux chronique (RR : 2.3).

Ces derniers résultats confirment que l'exposition au tabagisme parental augmente le risque de persistance des symptômes respiratoires indépendamment du tabagisme personnel à l'âge adulte. Rappelons que selon l'OMS, le tabagisme passif est responsable de 600.000 décès par an.

Source: American Thoracic Society 2012 International Conference via Eurekalert “Respiratory Health Effects Of Childhood Exposure To Environmental Tobacco Smoke In Children Followed To Adulthood" (Visuel OMS, vignette Inpes)

Accéder aux dernières actualités sur le Tabagisme passif

Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages