Vous recherchez une actualité
Actualités

ATHÉROSCLÉROSE: Horus en souffrait déjà!

Actualité publiée il y a 6 années 8 mois 1 semaine
The Lancet

Cette recherche permet-elle d’affirmer que l'athérosclérose n’est pas une maladie des temps modernes, liée à un mode de vie trop sédentaire et à un régime alimentaire trop riche ? Horus, du nom d’une des d'une des plus anciennes divinités égyptiennes, est le nom de cette étude qui sur 137 momies, anciennes de 4.000 ans, révèle une prévalence de 34% d’athérosclérose. Des conclusions publiées dans l’édition du 10 mars du Lancet qui évoquent soit un mode de vie « trop riche », ce qui est peu probable, soit une prédisposition dominante, plus basique à la maladie.

L'athérosclérose est une maladie caractérisée par des artères obstruées par des dépôts de graisse (cholestérol), de calcium et de déchets cellulaires. Avec le temps, les artères perdent leur élasticité et rétrécissent et la circulation du sang est alors ralentie ou bloquée. Ses complications possibles sont nombreuses et sévères (angine, crise cardiaque, AVC…). Ici, l'athérosclérose a été constatée avec la présence d'une plaque calcifiée identifiée dans la paroi d'une artère et de calcifications tout le long de l'artère.


Ces chercheurs ont utilisé la tomodensitométrie pour analyser 137 momies en provenance de 4 régions géographiques et de différentes populations vieilles de plus de 4000 ans, de l'ancienne Egypte, l'ancien Pérou, de l'Amérique du sud-ouest et des îles Aléoutiennes.

Les chercheurs ont identifié une athérosclérose probable ou définitive chez 47, soit 34% des 137 momies et pour les 4 origines géographiques, 38% chez les « Egyptiens », 25% chez les « Péruviens », 60% chez les chasseurs-cueilleurs des îles Aléoutiennes. Cette athérosclérose était présente dans l'aorte chez 20% des momies, dans les artères iliaques ou fémorales chez 18% d'entre elles et dans les artères carotides chez 12%... Chez 25% des momies, l'athérosclérose a été identifiée sur 2 des sites étudiés.

Fort justement, l'âge au moment de la mort s'avère, précisent les auteurs, corrélé à l'athérosclérose et à son niveau de sévérité. Ainsi, l'âge du décès, en cas d'athérosclérose a été estimé à 32 ans vs 43 ans, en l'absence d'athérosclérose (Voir histogramme ci-contre).

Bien que considérée comme une maladie moderne, la présence de l'athérosclérose détectée chez ces momies, soulève la possibilité d'une prédisposition plus basique à la maladie.

Source: The Lancet online March 10, 2013 doi.org/10.1016/S0140-6736(13)60598-X Atherosclerosis across 4000 years of human history: theHorus study of four ancient populations

Accéder aux dernières actualités sur l'Athérosclérose

Autres actualités sur le même thème