Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du PANCRÉAS: Céleri, artichauts, leurs flavonoïdes en prévention

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 1 jour
Molecular Nutrition and Food Research - Food and Chemical Toxicology

La consommation régulière –et même copieuse- de céleri, d’artichauts, et de certaines herbes comme l'origan serait capable de conjurer le risque de cancer du pancréas, nous apprend cette étude de l'Université de l'Illinois. Des effets anticancéreux liés à un flavonoïde, l’apigénine capable de « tuer » en laboratoire des cellules cancéreuses pancréatiques humaines. Au-delà de l’effet naturellement préventif, associé à une forte consommation de cet antioxydant, c’est aussi une piste vers de nouveaux médicaments anticancéreux qui en contiendraient de fortes concentrations. Deux études publiées dans les revues Molecular Nutrition and Food Research et Food and Chemical Toxicology aboutissent à ces conclusions.

Le cancer du pancréas est un des cancers les plus agressifs, avec peu de symptômes précoces donc peu de chances de pouvoir le détecter et le traiter de manière précoce. Avec un taux de survie à 5 ans qui plafonne à 6%, toute nouvelle piste thérapeutique capable de prolonger la survie mérite d'être suivie.


Une possible « pré-chimiothérapie » : Or l'apigénine seule peut induire la mort sur certaines lignées de cellules cancéreuses pancréatiques humaines. Cependant lorsque ces cellules cancéreuses sont prétraitées avec l'apigénine durant 24 heures, puis avec un médicament de chimiothérapie, les résultats sont encore plus spectaculaires.

En travaillant ainsi sur des lignées de cellules cancéreuses en laboratoire, les chercheurs montrent l'efficacité de ces flavonoïdes en pré-chimiothérapie. En revanche lorsque la prise des antioxydants est simultanée à la chimiothérapie, alors les deux effets semblent s'annuler.

L'apigénine inhibe une enzyme anti-apoptose :

Les scientifiques constatent que l'apigénine inhibe une enzyme appelée glycogène synthase kinase-3β (GSK-3β), ce qui entraîne une diminution de la production de gènes anti-apoptotiques dans les cellules du cancer du pancréas donc favorise l'autodestruction (apoptose) des cellules cancéreuses. Les chercheurs montrent sur une lignée de cellules cancéreuses, qu'une dose de 50 micromoles d'apigénine permet de faire passer le taux d'apoptose 8,4% à 43,8% et sans aucun médicament de chimiothérapie.

Deux pistes se dégagent, celle qui consiste à concevoir des médicaments qui permettraient d'atteindre une concentration suffisante, mais aussi celle de la prévention en consommant beaucoup de ces légumes tout au long de la vie, afin de réduire, naturellement le risque de cancer du pancréas, -concluent les auteurs.

Sources: Molecular Nutrition and Food Research Flavonoid apigenin modified gene expression associated with inflammation and cancer and induced apoptosis in human pancreatic cancer cells through inhibition of GSK-3β/NF-κB signaling cascade

Food and Chemical Toxicology Interactions between dietary flavonoids apigenin or luteolin and chemotherapeutic drugs to potentiate anti-proliferative effect on human pancreatic cancer cells in vitro (Visuel © derkien - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer du pancréas

Autres actualités sur le même thème