Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Les cellules souches pour éliminer les métastases au cerveau

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 5 jours
Brain

Les chercheurs du Harvard Stem Cell Institute (HSCI) et du Massachusetts General Hospital (MGH) réalisent ici 2 prouesses : le développement d’un modèle de souris du cancer du sein avec métastases dans le cerveau et la démonstration du potentiel d'une thérapie par cellules souches capable d’éliminer les cellules métastatiques du cerveau et de prolonger la survie. Ces travaux publiés dans la revue Brain ouvrent à terme un espoir pour les patientes atteintes de cancer du sein métastatique.

Les tumeurs cérébrales métastatiques, issues de cancers du poumon, du sein ou de la peau sont les tumeurs les plus fréquemment observées dans le cerveau. Elles représentent environ 30% des manifestations métastatiques du cancer du sein, précise l'auteur principal, le Dr Khalid Shah, directeur du laboratoire d'imagerie moléculaire et de neurologie du MGH. «Nos résultats sont les premiers à suggérer le moyen de cibler ces métastases cérébrales avec des cellules souches « pilotées » pour induire spécifiquement la mort des cellules tumorales ».


L'objectif de la recherche était donc de développer une thérapie capable de cibler plusieurs métastases cérébrales sans endommager les tissus adjacents.

· L'équipe a d'abord développé un modèle de souris de cancer du sein avec métastases cérébrales en injectant dans l'artère carotide des cellules de cancer du sein marquées par fluorescence –afin de pouvoir les suivre à l'imagerie. Cette injection a conduit à la formation d'un grand nombre de métastases dans le cerveau.

· La thérapie quant à elle « tourne » autour d'un gène au rôle spécifique, TRAIL, qui code pour une molécule qui induit la mort cellulaire (apoptose) via des récepteurs de surface spécifiques aux cellules cancéreuses. Les chercheurs ont en effet cultivé une lignée de cellules souches neurales exprimant version puissante du gène TRAIL, les ont implantées dans le cerveau des souris à métastases. Ils montrent que cette greffe conduit à la réduction des métastases. Mais l'injection –plus simple sur le plan clinique- de cellules souches exprimant TRAIL dans l'artère carotide, conduit aussi à la réduction significative de la croissance tumorale et finalement à une survie accrue.

Mais comment éviter les tissus sains ? Il fallait aussi empêcher les cellules souches modifiées de persister dans le cerveau, où elles pourraient affecter les tissus normaux et donner lieu à de nouvelles tumeurs. Les chercheurs ont donc également doté ces cellules exprimant TRAIL, d'un « gène viral » HSV-TK, afin de les rendre vulnérable à un antiviral. L'administration de cet antiviral permet d'éliminer les cellules souches juste après qu'elles aient travaillé à éliminer les tumeurs.

Des travaux restent nécessaires pour améliorer l'efficacité thérapeutique et le ciblage, en simultané, cependant les chercheurs prévoient, d'ores et déjà, d'apporter une contribution majeure au développement de nouvelles thérapies ciblées, pour les tumeurs métastatiques du cerveau.

Source: Brain 24 April 2015 DOI: 10.1093/brain/awv094 Targeting breast to brain metastatic tumours with death receptor ligand expressing therapeutic stem cells

Plus d'études sur le Cancer du sein, les Thérapies par cellules souches

Lire aussi : CANCER du CERVEAU: Des cellules souches empoisonneuses de tumeur -

Autres actualités sur le même thème