Vous recherchez une actualité
Actualités

ENVIRONNEMENT: Votre insecticide est probablement cancérigène

Actualité publiée il y a 5 années 2 semaines 6 jours
IARC et The Lancet

Un groupe de travail de 17 experts de l’International Agency for Research on Cancer affiliée à l’OMS, a retenu comme cancérigènes probables ou possibles, 5 insecticides et herbicides organophosphorés. Cet examen de la preuve scientifique, publié dans le Lancet Oncology, révèle ainsi le caractère cancérigène du principe actif d’un insecticide célèbre, toujours couramment utilisé dans les jardins privés comme dans l'agriculture, le Roundup, dont les traces sont retrouvées dans l’air, l’eau et la filière alimentaire, en particulier à proximité des zones traitées.

- Ainsi, le glyphosate –substance active du Roundup, utilisé dans les jardins particuliers comme dans l'agriculture- le diazinon et le malathion sont désormais classés comme probablement cancérogènes pour l'homme (groupe 2A). - Le tétrachlorvinphos et le parathion (dont l'usage est interdit ou limité dans de nombreux pays) sont classés comme cancérogènes possibles pour les humains (Groupe 2B). Le risque est concentré à proximité des zones traitées, précise l'IARC, avec des niveaux d'exposition cependant globalement faibles. Précisément :


· Malathion (insecticide) : preuves limitées de cancérogénicité chez l'homme pour le lymphome et le cancer de la prostate non hodgkinien.

- Preuves :

o études d'observations sur l'Homme exposé en milieu agricole,

o études sur les rongeurs.

- Utilisation : dans l'agriculture, en santé publique dont contrôle des insectes vectoriels.

- Exposition : faible et à proximité des zones traitées, usage domestique, chaine alimentaire.

· Diazinon (insecticide) : preuves limitées de cancérogénicité chez l'homme pour le lymphome non hodgkinien et le cancer du poumon.

- Preuves :

o études d'observations sur l'Homme exposé en milieu agricole,

o preuves solides de lésions chromosomiques et ADN induites par le composé.

- Utilisation : dans l'agriculture, en santé publique dont contrôle des insectes vectoriels. Restrictions aux Etats-Unis et en UE.

- Exposition : faible et à proximité des zones traitées, usage domestique, chaine alimentaire.

· Glyphosate (herbicide) : preuves limitées de cancérogénicité chez l'homme pour le lymphome non hodgkinien.

- Preuves :

o études d'observations sur l'Homme exposé en milieu agricole,

o preuves convaincantes obtenues chez l'animal,

o preuves solides de lésions chromosomiques et ADN induites sur des cultures de cellules humaines.

- Utilisation : dans le monde entier, dans l'agriculture, applications forestières, urbaines et domestiques. Le glyphosate a été détecté dans l'air lors de la pulvérisation, dans l'eau et dans les aliments.

- Exposition : faible et à proximité des zones traitées, usage domestique, chaine alimentaire.

· Tétrachlorvinphos (pesticide)

- Preuves obtenues chez l'animal.

- Utilisation : interdite dans l'UE mais pas pour certains usages aux US.

· Parathion (pesticide)

- Preuves obtenues chez l'animal.

- Utilisation : interdite dans l'UE et les US et généralement à usage restreint dans le reste du monde, depuis les années 1980.

Ces évaluations précieuses de l'IARC n'ont malheureusement qu'un caractère scientifique informatif, mais il reste de la responsabilité des gouvernements et autres organisations internationales de faire suivre ces conclusions de réglementations.

Sources: IARC 20 mars IARC Monographs Volume 112: evaluation of five organophosphate insecticides and herbicides (Visuel@Générations futures)

The Lancet Oncology 20 March 2015 DOI: 10.1016/S1470-2045(15)70134-8 Carcinogenicity of tetrachlorvinphos, parathion, malathion, diazinon, and glyphosate

Plus d'études sur les Insecticides, pesticides

Lire aussi : PESTICIDES: Comment ils s'attaquent aussi à l'Homme –

PESTICIDES: Des Français toujours trop imprégnés -

Autres actualités sur le même thème