Vous recherchez une actualité
Actualités

IMPLANTS MAMMAIRES et risque de cancer: Un point sur les études scientifiques

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 1 semaine
Sécurité sanitaire

L’affaire des implants PIP a ouvert le débat sur implants mammaires et risque de cancer, cancer du sein et de lymphome. Car sur les 8 cas rapportés en France, tous sur des femmes avec implants mammaires PIP, 5 sont des adénocarcinomes, la forme de cancer du sein la plus fréquente et un seul cas est un lymphome anaplasique à grandes cellules (ALCL). Sur le risque Lymphome, l’Agence américaine FDA a effectué l’analyse la plus complète, sur le risque de cancer du sein, les résultats sont « morcelés ». Faut-il craindre un cancer après implants mammaires ? Etat des lieux synthétique de données disponibles.

Sur le risque de Cancer du sein, Susan G. Komen for the Cure ®, le leader mondial du mouvement du cancer du sein et l'une des plus importantes associations qui a investi près de 2 milliards de dollars sur la recherche sur le cancer du sein, a publié un récapitulatif des différentes études de cohortes publiées sur l'association implants mammaires et cancer du sein. Susan G. Komen for the Cure précise que malgré les controverses passées sur le sujet, il n'y a pas de preuves scientifiques à ce jour démontrant un quelconque lien. Une méta-analyse de 10 études sur les implants mammaires à visée cosmétique dont les implants à base de silicone n'a trouvé aucune augmentation du risque de cancer du sein chez les femmes avec implants mammaires [1].


Sur le risque de lymphome anaplasique à grandes cellules (ALCL) : Rappelons qu'une soixantaine de cas ont été identifiés dans le monde, selon le dernier rapport de la Food and Drug Administration, mais sur 5 à 10 millions de femmes implantées. La FDA avait alerté, en janvier, sur une association possible entre implants mammaires et cette forme rare de cancer, normalement diagnostiquée que chez 3 sur 100 millions de femmes. Cette notification de la FDA est basée sur une revue de la littérature scientifique publiée entre janvier 1997 et mai 2010 et de données provenant d'autres organismes internationaux, de scientifiques et de fabricants d'implants mammaires. La seule revue de la littérature a identifié 34 cas unique de lymphomes ALCL chez des femmes ayant reçu des implants mammaires en silicone. La plupart des cas examinés par la FDA ont été diagnostiqués lorsque les patientes ont demandé un traitement médical pour des symptômes liés à l'implant comme la douleur, un gonflement ou une enflure, le développement d'une asymétrie. L'examen sur ces cas du liquide et de la capsule entourant l'implant mammaire a conduit au diagnostic. Selon la FDA, l'association serait possible entre les implants mammaires avec un risque très faible mais significatif et à proximité de la cicatrice de l'implant. La FDA travaille actuellement avec les fabricants d'implants mammaires et l'American Society of Plastic Surgeons et d'autres experts pour mettre en place un registre des patients ayant reçu des implants mammaires.

Sources: Susan G. Komen for the Cure ® “Breast implants and breast cancer risk

1. Hoshaw SJ, Klein PJ, Clark BD, Cook RR, Perkins LL. Breast implants and cancer: causation, delayed detection, and survival. Plast Reconstr Surg. 107(6):1393-407, 2001.

FDA Anaplastic Large Cell Lymphoma (ALCL) In Women with Breast Implants: Preliminary FDA Findings and Analyses
Accéder aux dernières actualités sur les Prothèses et les Implants mammaires

Lire : Des IMPLANTS MAMMAIRES PIP défectueux revendus sous la marque “M” -

IMPLANTS MAMMAIRES et traçabilité: Faut-il aller vers un registre national?

IMPLANTS MAMMAIRES: Fumer augmente-t-il le risque de complications?

IMPLANTS MAMMAIRES et ruptures silencieuses, l'IRM n'est pas infaillible

IMPLANTS MAMMAIRES: Le risque suicidaire, dont on ne parle pas

Autres actualités sur le même thème