Vous recherchez une actualité
Actualités

LEUCÉMIE MYÉLOÏDE CHRONIQUE: Un ADO pour éradiquer les cellules souches du cancer

Actualité publiée il y a 3 années 9 mois 3 semaines
Nature

Si la leucémie myéloïde chronique (LMC) a son traitement, la rechute après le traitement est liée à l'échec à éradiquer toutes les cellules souches du cancer. Une équipe française de l'Institut des Maladies Émergentes et des Thérapies Innovantes (iMETI) (CEA, Paris) suggère qu’il est possible d’éliminer les cellules souches leucémiques. Avec un antidiabétique bien connu, la pioglitazone. Ces nouvelles données, présentées dans la revue Nature, apportent donc l’espoir de pouvoir guérir définitivement la maladie et d’éviter le traitement à vie.

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est l'une des 4 leucémies les plus fréquentes leucémies. Elle résulte d'une anomalie dans les cellules souches hématopoïétiques de la moelle osseuse. Cette anomalie génétique entraîne la production d'une protéine anormale impliquée dans la production des globules blancs d'où une augmentation massive du nombre de globules blancs. Son incidence en France est d'environ 700 cas par an et augmente avec l'âge. La maladie touche plus les hommes que les femmes. Aujourd'hui, la maladie est traitée par imatinib (Glivec®), à vie, sous peine de rechute.


La « survie » du cancer via un petit nombre de cellules souches est une question essentielle dans la biologie du cancer, rappellent les auteurs, dans Nature. Dans la LMC, au cours de la phase chronique, une anomalie génétique qui affecte les cellules souches de la moelle osseuse est à l'origine de la prolifération des cellules myéloïdes, sans perte de leur capacité à se différencier. Si l'imatinib et d'autres inhibiteurs des tyrosines kinases (ITK) permettent d'améliorer la survie des patients atteints, seuls 10% des patients traités atteignent le stade de la rémission.

Un ADO, la pioglitazone, combiné à l'imatinib : L'équipe montre que le réservoir de cellules souches cancéreuses peut être progressivement purgé par les glitazones, des médicaments antidiabétiques. La démonstration est faite chez 3 patients, atteints de LMC chronique en dépit d'un traitement continu avec l'imatinib. Un traitement temporaire avec la pioglitazone, combinée à l'imatinib permet d'éradiquer la maladie sans rechute jusqu'à près de 5 ans après l'arrêt de la pioglitazone.

C'est donc l'espoir de pouvoir éradiquer la maladie, en éliminant les cellules souches du cancer.

Source: Nature 02 September 2015 doi:10.1038/nature15248 Erosion of the chronic myeloid leukaemia stem cell pool by PPARγ agonists

Plus sur la Leucémie myéloïde


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages