Vous recherchez une actualité
Actualités

MARIAGE et ALCOOL: Ils font plutôt bon ménage

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 3 semaines
American Sociological Association

Le mariage associé à une consommation d’alcool légèrement plus élevée chez les femmes, moins élevée à long terme chez les hommes, mais toujours inférieure à la consommation liée au célibat, à la séparation ou au veuvage, c’est la conclusion principale de cette étude de l'Université de Cincinnati (UC) sur le mariage et la consommation d'alcool. Ces résultats, présentés à la 107e réunion annuelle de l'American Sociological Association, suggèrent que le mariage est donc plutôt un facteur stabilisant, ici pour la consommation d’alcool.

Le Pr Corinne Reczek, professeur adjoint de sociologie à l'Université de Cincinnati avec ses collègues de l'Université de Pennsylvanie, l'Université Rutgers et l'Université du Texas, ont analysé les données d'une étude longitudinale du Wisconsin (the Wisconsin Longitudinal Study) portant sur 10.317 hommes et femmes interrogés aux âges de 20 ans, de 35-36 ans, 53-54 ans et 64-65 ans. L'analyse est basée ici sur 5.305 répondants dont 2.439 hommes et 2.866 femmes. Les chercheurs constatent, · Que, d'une manière générale, les hommes consommé plus d'alcool que les femmes, · quel que soit le statut matrimonial, une proportion plus élevée d'hommes que de femmes ont eu au moins un problème lié à la consommation d'alcool, · les hommes divorcés consomment significativement plus d'alcool que les hommes mariés sur le long terme, · les femmes divorcées ont déclaré plus de problèmes avec l'alcool que les femmes mariées.


Mais quelle est l'influence du mariage sur la consommation d'alcool ?

· Les hommes mariés consomment moins de boissons alcoolisés, une fois mariés, en comparaison de leurs homologues célibataires, divorcés ou veufs. La principale explication est un niveau de consommation inférieur de leurs épouses. En revanche, les hommes sont plus susceptibles que les femmes à se mettre à boire, plus, après un divorce.

· les femmes mariées vont consommer un peu plus de boissons alcoolisées à long terme que les femmes divorcées ou veuves, en partie parce que les hommes, consomment, en moyenne, plus d'alcool que les femmes.

Bref, chaque partenaire aurait son influence sur la consommation d'alcool de son conjoint.

Les chercheurs suggèrent que d'autres études devraient examiner de plus près l'évolution de la consommation d'alcool après une séparation ou le décès du conjoint et en fonction de la race ou ethnicité.

Source: American Sociological Association's 107th Annual Meeting "Marital Status, Marital Transitions, and Alcohol Use: A Mixed-Methods Study" (Visuel © Lulzim - Fotolia.com)

Quelques actualités sur Mariage et santé

Autres actualités sur le même thème