Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉMATURITÉ: Une croissance ralentie liée à un développement cérébral altéré

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 3 semaines
Science Translational Medicine

Soutenue par le Canadian Institutes of Health Research, cette recherche canadienne du Child & Family Research Institute montre qu’une croissance ralentie des bébés prématurés, au tout début de la vie, est associée à un ralentissement du développement du cortex cérébral. Ces conclusions, publiées dans l’édition du 16 janvier de la revue Science Translational Medicine, vont permettre de mieux surveiller le développement neurologique chez ces enfants prématurés.

Le cortex cérébral est une région constituée d'une couche de 2 à 4 mm de cellules qui enveloppe la partie supérieure du cerveau et est impliquée dans plusieurs processus majeurs cognitifs, comportementaux et moteurs. Son bon développement est donc essentiel. En analysant par IRM le cerveau de 95 nourrissons prématurés nés 8 à 16 semaines avant terme, en évaluant les bébés peu après leur naissance puis une seconde fois à la date qui aurait dû être celle de l'accouchement, les chercheurs sont parvenus à reconstituer la circulation du liquide à l'intérieur du cerveau, qui évolue alors que le cerveau arrive à maturité. Les chercheurs ont également pris le poids des bébés et la circonférence de la tête.


Croissance plus lente, développement retardé du cortex : Ils constatent que les bébés prématurés qui ont suivi une croissance plus lente ont également un développement retardé du cortex cérébral par rapport aux enfants qui ont grandi normalement entre les différentes étapes (naissance et terme théorique). « Des résultats qui permettent de mieux réaliser l'importance de la croissance et son impact sur le cerveau mais aussi travailler aux moyens d'optimiser le développement du cerveau», explique le Dr Steven Miller, co-auteur de l'étude, Chef de service de neurologie à l'Hôpital pour enfants malades (SickKids) et professeur de pédiatrie de l'Université de Toronto.

D'autres recherches vont être lancées pour identifier le taux de croissance optimal pour le développement du cerveau de ces enfants, explique Jillian Vinall, co-auteur de l'étude. Les chercheurs remercient également les familles qui ont accepté de participer à l'étude et dont les bébés restent suivis pour comprendre comment le développement du cerveau avant terme peut être associé à leurs résultats neurologiques plus tard dans l'enfance.

Source: Science Translational Medicine 16 January 2013 DOI: 10.1126/scitranslmed.3004666 Slower Postnatal Growth Is Associated with Delayed Cerebral Cortical Maturation in Preterm Newborns (Visuel EFCNI)

Accéder aux dernières actualités sur la Prématurité

Lire aussi : PRÉMATURITÉ et troubles du comportement: Quelques semaines trop tôt doublent le risque -

Autres actualités sur le même thème