Vous recherchez une actualité
Actualités

SPORT: Se faire plaisir et s'en souvenir, 2 conditions de la motivation

Actualité publiée il y a 5 années 3 mois 3 semaines
Memory

La motivation dans le sport ou plus largement dans l’adoption d’un mode de vie sain est l’objet de cette petite étude de l’Université du New Hampshire qui montre qu’un souvenir positif d’une séance d’exercice va favoriser la séance suivante. Les conclusions, publiées dans la revue Memory, suggèrent que l'activation de la mémoire autobiographique peut être un outil efficace pour motiver l’adoption de modes de vie sains. Des implications importantes en Santé publique.

L'étude souligne la force de l'influence de la mémoire dans l'adoption de différents comportements, avec des implications pratiques en santé, résument les auteurs Mathew Biondolillo, étudiant au doctorat en psychologie et son professeur, le Dr Samuel E. Paul professeur de psychologie -qui a déjà mené d'autres études sur les effets du bien-être et de l'estime de soi dans l'accomplissement des projets de vie.


L'étude a testé une nouvelle « intervention expérimentale », basée sur la mémoire, avec l'objectif d'accroître la pratique de l'exercice physique. 150 étudiants ont renseigné en ligne, par questionnaire, leurs différents choix d'activités. Dans un premier temps, ils ont également renseigné leur attitude dans le sport et leur niveau de motivation. Ensuite, ils ont dû décrire le souvenir d'une expérience positive ou négative qui influençait leur motivation à poursuivre. 8 jours plus tard, ils ont dû évaluer leur pratique de l'exercice au cours de la semaine précédente.

· Les participants qui avaient rapporté un souvenir positif rapportent une pratique plus importante de l'exercice.

· Curieusement, un souvenir négatif est également associé à plus d'exercice (vs témoins).

Le souvenir positif d'une expérience précédente motive ainsi la suivante. Mais n'est-ce pas le cas pour toute expérience de la vie ? Certainement, mais cette petite étude met en avant l'intérêt de se concentrer, y compris en communication en santé publique, sur les aspects agréables de la pratique sportive ou de tout comportement de santé afin de les favoriser –plutôt que sur les risques à ne pas les adopter-.

Ces résultats, tournés vers un axe Communication, sont, plus sérieusement documentés par une récente étude de l'Inserm, qui rappelle que les résultats d'une activité (physique ou mentale) dépendent en partie des efforts consacrés à cette activité, eux- mêmes être motivés par une récompense. Cette étude publiée en 2012 dans la revue PLoS Biology, identifie ainsi dans le cerveau, un centre de commandement de la motivation localisé dans le striatum ventral et suggère qu'à chaque type de défi, moteur ou cognitif, le striatum mobilise des connexions cérébrales spécifiques.

Source: Memory 26 Feb 2014 DOI:10.1080/09658211.2014.889709 Using memories to motivate future behaviour: An experimental exercise intervention (Visuel © yanlev - Fotolia.com)

Lire aussi: NEURO: Le striatum ventral, pour rester motivé, motivé, motivé

Autres actualités sur le même thème