Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT: Allaiter réduit aussi le risque d'Alzheimer!

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 1 semaine
TheJournal of Alzheimer's Disease

Cette étude de l’Université de Cambridge suggère que les mères qui allaitent ont un risque plus faible de maladie d'Alzheimer et avec un effet « dose-dépendant ». Plus les périodes d’allaitement maternel sont importantes, plus le risque de démence est réduit. Cette conclusion surprenante, publiée dans le Journal of Alzheimer's Disease est accompagnée…d’explications.

Le lien s'expliquerait en effet par certains effets biologiques de l'allaitement maternel comme l'effet positif de l'allaitement sur la tolérance à l'insuline réduite pendant la grossesse alors que la résistance à l'insuline est caractéristique dans la maladie d'Alzheimer…Allaitement vs Alzheimer, une piste à ne pas négliger alors que la maladie d'Alzheimer affecte déjà plus de 35 millions de personnes et que l'allaitement maternel, une pratique qui reste à renforcer, serait alors une stratégie à faible coût de prévention de l'Alzheimer.


Le Dr Molly Fox, du Département d'anthropologie biologique à l'Université de Cambridge a mené sa recherche sur les données de 81 femmes britanniques, âgées de 70 à 100 ans, un tout petit groupe d'étude certes, mais chez qui les chercheurs constatent une corrélation si forte, qu'ils évacuent tout biais lié à la taille réduite de l'échantillon. Son équipe a interviewé ces femmes, leurs conjoints, proches et leurs soignants pour obtenir toutes informations sur leur histoire de reproduction, d'allaitement, et leur état de démence a été évalué, le cas échéant par une échelle reconnue, le Clinical Dementia Rating (CDR).

L'analyse révèle des liens clairs entre allaitement maternel et maladie d'Alzheimer et même après ajustement avec les facteurs de confusion possibles.

· les femmes qui ont allaité ont un risque de maladie d'Alzheimer significativement réduit par rapport aux femmes qui n'ont pas allaité,

· une période globale d'allaitement plus longue est significativement associée à un risque plus faible d'Alzheimer,

· le ratio nombre de mois de grossesse durant la vie/nombre de mois d'allaitement est positivement associé au risque d'Alzheimer.

Les tendances sont moins prononcées chez les femmes à prédisposition familiale de démence. Dans ces cas, l'impact de l'allaitement sur le risque d'Alzheimer reste significatif, mais significativement plus faible.

De possibles explications biologiques :

· l'allaitement prive le corps de progestérone, or la progestérone désensibilise les récepteurs d'œstrogène du cerveau alors que l'œstrogène peut jouer un rôle dans la protection du cerveau contre la maladie d'Alzheimer,

· l'allaitement augmente la tolérance au glucose d'une femme par la restauration de la sensibilité à l'insuline après la grossesse. Or, la maladie d'Alzheimer est caractérisée par une résistance à l'insuline dans le cerveau.

Source: The Journal of Alzheimer's Disease DOI 10.3233/JAD-130152 July 23, 2013 Maternal Breastfeeding History and Alzheimer's Disease Risk (Visuel Université de Cambridge)

Accéder au dossier Allaitement , au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer

Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème

Pages