Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT maternel EXCLUSIF jusqu'à 6 mois réduit le risque d'asthme

Actualité publiée il y a 9 années 2 semaines 2 jours
European Respiratory Journal

Nourrir un bébé au lait maternel exclusivement durant ses 6 premiers mois de vie peut réduire significativement son risque de symptômes liés à l'asthme dans sa petite enfance, selon cette étude de chercheurs de l’Erasmus Medical Center (Pays-Bas) publiée dans l’édition en ligne du 21 juillet de l’European Respiratory Journal.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Cette étude a étudié l'impact de la durée de l'allaitement et de la date d'introduction d'alternatives liquides ou d'aliments solides en plus du lait maternel. Les chercheurs ont analysé les données de 5.000 enfants participant à l'étude Generation R Study au cours des 12 premiers mois, dans les cas où l'enfant n'avait jamais été allaité au sein, où l'allaitement a été arrêté et dans le cas où aucun autre lait ou solide n'avait été introduit dans son alimentation. Des questionnaires ont été complétés lorsque les enfants étaient âgés de 1, 2, 3 et 4 ans, en particulier sur les symptômes liés à l'asthme.


Les résultats montrent que les enfants qui n'avaient jamais été allaités au sein ont un risque accru de respiration sifflante, d'essoufflement, de toux sèche persistante pendant leurs premières 4 années, comparativement aux enfants qui ont été allaités pendant plus de 6 mois.

Les liens les plus forts sont observés avec le flegme et la respiration sifflante persistante, avec un risque de 1,4 et 1,5 plus élevé de développer ces symptômes, quand les enfants n'ont jamais été allaités. Les enfants qui ont été nourris avec du lait artificiel ou des aliments solides au cours de leurs 4 premiers mois de vie, en plus du lait maternel ont un risque accru de respiration sifflante, d'essoufflement, de toux sèche persistante et de flegme durant leurs 4 premières années de vie, comparativement aux enfants qui ont bénéficié d'un allaitement maternel exclusif durant les 1ers 4 mois.

Cette étude est la première à montrer un lien entre la durée de l'allaitement et le nombre d'épisodes de respiration sifflante, que les premiers symptômes liés à l'asthme apparaissent tôt dans la vie si les enfants ont été allaités pendant moins de 6 mois ou pas exclusivement par allaitement maternel.

Le Dr Agnès Sonnenschein-van der Voort, auteur principal de l'étude, conclut: «Le lien entre la durée et l'exclusivité de l'allaitement maternel et les symptômes de l'asthme, au cours des quatre premières années de vie, est indépendant des maladies infectieuses ou atopiques. Ces résultats viennent confirmer les stratégies actuelles qui favorisent l'allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois de vie”.

DOI: 10.1183/09031936.00178110 Duration and exclusiveness of breastfeeding and childhood asthma-related symptoms

Accéder aux dernières actualités sur l'Allaitement, à l'Espace Santé de l'Enfant

Accéder au dossier Allaitement- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier