Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: Le tabagisme maternel, facteur majeur de risque pour l'enfant

Actualité publiée il y a 7 années 3 semaines 2 jours
Environmental Health Perspectives

Facteurs génétiques et facteurs environnementaux, l’autisme est un trouble complexe. Le tabagisme maternel peut être l’un des facteurs déclenchant, nous apprend cette nouvelle étude. Les femmes qui fument pendant leur grossesse sont plus susceptibles d'avoir un enfant atteint d’un trouble du spectre autistique sévère, tels que le syndrome d'Asperger, selon ces premiers résultats de l’étude menée par des chercheurs du programme américain surveillance de l'autisme, des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), publiés dans l’édition avancée en ligne du 25 avril de la revue Environmental Health Perspectives.

Amy Kalkbrenner, professeur assistant à l'Université de Wisconsin-Milwaukee et auteur principal de l'étude rappelle : « Il est connu depuis longtemps que l'autisme est un terme générique pour un large éventail de troubles de la communication et de l'adaptabilité sociale. Ce que nous constatons ici, c'est que certains troubles du spectre autistique (TSA), plus que d'autres, peuvent être influencés par le tabagisme maternel pendant la grossesse ». Fumer pendant la grossesse reste encore courant et l'auteur précise que 13% des mères dont les enfants ont été inclus dans l'étude avaient fumé pendant leur grossesse. Tabagisme maternel et autisme chez l'enfant : Le Dr Kalkbrenner et ses collègues ont basé leur étude sur les données de tabagisme des mères incluses dans les certificats de naissance de milliers d'enfants diagnostiqués avec TSA, enregistrés dans la base du CDC « Autism and Developmental Disabilities Monitoring Network – ADDMN ». Parmi les 633.989 enfants, nés en 1992, 1994, 1996 et 1998, 3.315 ont été identifiés comme ayant un trouble du spectre autistique à l'âge de 8. Le rapprochement des données montre une association certaine entre le tabagisme de la mère et certaines formes de TSA, sévères et moins sévères. En revanche, l'auteur précise que cette association ne démontre pas le lien de cause à effet qui doit encore être démontré. Les auteurs rappellent également les nouveaux chiffres de prévalence publiés par les CDC, indiquant qu'1 enfant sur 88 souffre d'un trouble du spectre autistique, d'où l'importance de mieux cerner l'ensemble des facteurs environnementaux déclenchants. L'interaction entre génétique et environnement est tellement complexe, qu'aucune étude ne peut identifier toutes les causes de l'autisme. « Ce travail fournit donc une pièce du puzzle ».


D'autres pièces du puzzle sont apportées par d'autres études publiées dans cette même édition, comme la responsabilité des composés biphényles polychlorés qui perturbent le développement précoce du cerveau en interférant avec les signaux qui favorisent une ramification normale des neurones, ou encore l'impact des pesticides sur le risque d'autisme. Un dernier article appelle donc à de plus amples recherches sur les causes environnementales de l'autisme.

Source: Environmental Health Perspectives doi.org/10.1289/ehp.1104832 Online: 25 April 2012

PCB 95 Promotes Dendritic Growth via Ryanodine Receptor-Dependent Mechanisms
PCB 95 Modulates Calcium-Dependent Signaling Pathway Responsible for Activity-Dependent Dendritic Growth
Tipping the Balance of Autism Risk: Potential Mechanisms Linking Pesticides and Autism”
A Research Strategy to Discover the Environmental Causes of Autism and Neurodevelopmental Disabilities
Lire aussi: AUTISME: L'âge maternel définitivement associé au risque
AUTISME: Les Etats-Unis prennent la mesure de l'ampleur de ces troubles

Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme

Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages