Vous recherchez une actualité
Actualités

Cabines U.V. et CANCER de la PEAU: 8 raisons scientifiques pour prendre le risque au sérieux

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 6 jours
American Journal of Preventive Medicine

Le bronzage UV est fortement associé à un risque accru de cancer de la peau, expliquent les messages de santé publique. La relation est bien plus forte : le bronzage UV provoque le cancer de la peau et il existe une relation de causalité, soulignent ces auteurs de l’Université du Colorado (UC). Leur démonstration, présentée dans l'American Journal of Preventive Medicine souligne que le bronzage UV répond aux mêmes critères que le tabagisme, comme cause démontrée de cancer, et fait valoir qu’être plus clair sur la causalité pourrait sauver des vies. Mais quels sont ces critères ?

« En qualifiant le tabagisme de cause le cancer du poumon, on a contribué à faire baisser les taux de tabagisme. Il est temps de faire la même chose pour le bronzage UV», explique le Dr Robert P. Dellavalle, chercheur à l'Université du Colorado, professeur agrégé de dermatologie et auteur principal de l'étude. 9 critères sont utilisés pour déterminer un lien de causalité entre un facteur et une maladie, le bronzage UV comme facteur de cancer de la peau répond à 8 des 9 critères.


1. La force de l'association : Les chiffres sont variables, cependant l'examen de la littérature et de grandes études épidémiologiques fait valoir une association entre l'utilisation de lits de bronzage et une augmentation du risque de 16% de cancer de la peau. Certes, l'association entre le tabagisme et le cancer du poumon est encore plus forte, les fumeurs étant 35% plus susceptibles que les non-fumeurs de développer un cancer du poumon, mais en termes d'épidémiologie, le 16% d'augmentation du risque de cancer de la peau chez les utilisateurs d'UV reste fort.

2. La cohérence de l'association : Le lien entre bronzage UV et cancer de la peau n'est pas limité à un groupe, une population, une ethnie ou une nationalité spécifique. L'association vaut dans toutes les études.

3. La spécificité : Une cause qui entraîne plusieurs effets est plus délicate à cerner qu'une cause qui mène à un effet majeur. C'est le cas du rayonnement UV et de son effet possible, le cancer de la peau.

4. La temporalité : La relation de cause à effet n'est possible que lorsque la cause se produire avant l'effet. Dans ce cas, il est vérifié que l'utilisation des lits de bronzage UV précède le développement de cancer de la peau.

5. La relation dose-effet ou « gradient biologique » : Plus l'histoire du tabagisme est intense (nombre de cigarettes fumées, durée du tabagisme âge de la première cigarette), plus le risque de cancer du poumon est élevé. C'est idem avec les UV, plus on y a recours pour bronzer, plus le risque de cancer de la peau est élevé. Les auteurs précisent ici que, «chaque séance UV supplémentaire est associée à une augmentation de 1,8% du risque de mélanome »."

6. La vraisemblance (ou plausibilité) : Existe-t-il une explication plausible pouvant justifier que bronzage UV peut provoquer des cancers de la peau? Bien sûr : Les effets des rayons UV ont été largement documentés et ceux des lits de bronzage UV vont, de la même manière, pénétrer la couche épidermique et induire des mutations de l'ADN qui favorisent le développement du cancer.

7. La cohérence : Les différentes données scientifiques, des expériences de laboratoire sur les lignées cellulaires, aux études sur l'animal et aux études épidémiologiques (sur l'Homme) sont cohérentes et convergentes, et aboutissent à une conclusion similaire.

8. L'expérience : Si les scientifiques ont pu tester les effets du rayonnement UV et en particulier valider le risque de cancer de la peau sur des modèles animaux, il est contraire à l'éthique et donc impossible d'encourager des bénévoles à bronzer pour vérifier que ce comportement cause le cancer de la peau. C'est écrivent les auteurs, l'avantage principal dont l'industrie du bronzage, tire sa communication, prétendant un manque de preuves scientifiques derrière les avertissements sur les effets cancérigènes.

9. L'analogie : Les personnes à la peau claire, plus vulnérables aux rayons UV présentent, d'une manière générale, des taux plus élevés de cancer de la peau. Ces données viennent confirmer aussi, que plus la peau est « brûlée », plus le risque de cancer est élevé.

Enfin, le cancer de la peau et le cancer du poumon sont 2 types de cancers évitables, là aussi est leur analogie. Réduire son tabagisme, réduit le risque de cancer du poumon, réduire son exposition aux UV, réduit le risque de cancer de la peau. Il faut donc expliquer que le bronzage UV provoque le cancer : « L'utilisation des cabines UV causent le cancer de la peau. Il est temps maintenant de parler de causalité ».

Source: American Journal of Preventive Medicine April 07, 2015 DOI: 10.1016/j.amepre.2015.02.006 The Surgeon General Should Say That Indoor Ultraviolet Radiation Tanning Causes Skin Cancer (Visuel © ikonoklast_hh - Fotolia.com)

Plus d'études sur UV et Cancer de la peau

Lire aussi : Les CABINES U.V. c'est 460.000 cas de cancer de la peau chaque année -