Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER COLORECTAL: Le dépistage réduit de plus de 30% le risque de décès

Actualité publiée il y a 5 années 2 mois 4 semaines
NEJM

En France, la coloscopie est prescrite en particulier si le test de recherche de sang occulte dans les selles, Hemoccult, proposé tous les 2 ans entre 50 et 74 ans, est positif. Une première étude de l’Université du Minnesota, publiée dans le New England Journal of Medicine, montre que ce dépistage, permet de réduire de plus de 30% le risque de décès de cancer colorectal, à 30 ans. Une seconde étude, publiée dans la même édition et menée au Massachusetts General Hospital, montre que la coloscopie permet de réduire de 53% ce même risque de décès. Deux études qui confirment donc l’efficacité du dépistage.

La première étude, la Minnesota Colon Cancer Control Study qui a porté sur 46.551 participants âgés de 50 à 80 ans, assignés soit à un contrôle médical, soit un dépistage annuel ou tous les 2 ans, par test de sang occulte dans les selles, constate à l'issue de 30 années de suivi,


· le décès de 70,9 des participants, dont 2,2% (732) attribués au cancer colorectal

· 1,8% dans le groupe annuel de dépistage,

· 2,2% dans le groupe biennal de dépistage,

· 2,7% dans le groupe contrôle.

· Le dépistage réduit la mortalité liée au cancer colorectal respectivement de 22 à 32%.

· la réduction de la mortalité du cancer colorectal s'avère plus importante pour les hommes que pour les femmes dans le groupe de dépistage biennal.

L'effet du dépistage par test de sang occulte dans les selles sur la mortalité du cancer colorectal persiste après 30 ans, mais n'a, cependant, aucune influence sur la mortalité toutes causes confondues.

La seconde étude montre que la coloscopie mieux que la sigmoïdoscopie, une procédure qui permet au médecin d'examiner la partie inférieure du gros intestin permet de réduire le risque de décès de cancer colorectal. Cette étude confirme donc l'efficacité de la coloscopie qui permet de visualiser l'ensemble du côlon. Ici, les chercheurs ont analysé les données de près de 88.902 participants aux 2 cohortes, la Nurses' Health Study et la Health Professionals Follow-up Study suivis sur une période de 22 années.

· 1.815 cas de cancer colorectal et 474 décès liés ont été documentés chez les participants

· Avec coloscopie vs sans, l'incidence du cancer colorectal est réduite de 43% après polypectomie, de 40% après sigmoïdoscopie négative et de 56% après coloscopie négative.

· La coloscopie réduit de 15% le risque de décès à 22 ans, de cancer colorectal

· une seule coloscopie négative réduit significativement l'incidence des cancers colorectaux pendant les 15 années suivantes.

Encore une fois, la coloscopie confirme son efficacité.

Source: NEJM (Vignette)

September 19, 2013DOI: 10.1056/NEJMoa1300720 Long-Term Mortality after Screening for Colorectal Cancer

September 19, 2013DOI: 10.1056/NEJMoa1301969 Long-Term Colorectal-Cancer Incidence and Mortality after Lower Endoscopy

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer colorectal

Lire aussi : DEPISTAGE du CANCER COLORECTAL : Une démarche « angoissante » pour 69 % des Français -

Autres actualités sur le même thème

Pages