Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PROSTATE: Après chirurgie ou radiothérapie, l'aspirine augmente la survie

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 2 semaines
Journal of Clinical Oncology

Cette étude de l’UT Southwestern Medical Center va ajouter aux bénéfices de l'aspirine, ici pour montrer sa contribution à l'augmentation de la survie chez les hommes atteints de cancer de la prostate et déjà traités par chirurgie ou radiothérapie. De nombreuses études ont déjà suggéré ses bénéfices comme l'augmentation de la survie dans le cancer du côlon et selon certains spécialistes, l’aspirine devrait même faire partie intégrante des lignes directrices de la prévention des cancers. Des conclusions publiées dans l’édition du 27 août du Journal of Clinical Oncology qui s’appliquent ici au premier cancer de l’homme.

Le Dr Kevin Choe, professeur adjoint de radio-oncologie à l'UT Southwestern, suggère ici que prendre de l'aspirine est associé à un risque moindre de décès par cancer de la prostate, en particulier chez les hommes atteints de la maladie à risque élevé. Si d'autres études ont montré que certains anticoagulants, comme l'aspirine peuvent inhiber la croissance du cancer et le développement de métastases, cette étude (Cancer of the Prostate Strategic Urologic Research Endeavor - CaPSURE) menée auprès de 6.000 hommes atteints cancer de la prostate a comparé le risque de décès par cancer entre patients recevant des anticoagulants (37%), ou non. La mortalité à 10 ans par cancer de la prostate est significativement plus faible dans le groupe prenant des anticoagulants : 3% vs 8%. Les risques de récidive et de métastases osseuses s'avèrent également significativement plus faibles. Une analyse plus poussée suggère que ce bénéfice est particulièrement significatif avec l'aspirine vs les autres anticoagulants. Alors que le cancer de la prostate est le premier cancer chez l'homme et le second le plus meurtrier, ces résultats qui démontrent que l'aspirine prévient la croissance des cellules tumorales dans le cancer de la prostate, en particulier de haut grade, revêtent un intérêt évident. Mais le Dr Choe précise : « Il nous faut encore mieux cerner l'utilisation optimale et régulière de l'aspirine avant de le recommander à tous les patients atteints de cancer de la prostate ».

Autres actualités sur le même thème