Vous recherchez une actualité
Actualités

CERVEAU: Vitamine D et oméga-3 contribuent à la fonction cognitive

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 1 semaine
FASEB Journal

Les acides gras oméga-3 et la vitamine D contrôlent la sérotonine du cerveau et passent ainsi par « cette voie » pour améliorer la fonction cognitive dans le cadre de certains troubles psychiatriques. Cette recherche de l'Hôpital pour enfants d’Oakland, présentée dans le FASEB Journal décrypte, pour la première fois, un mécanisme sous-jacent souvent documenté mais qui restait incompris.

Bien qu'on ait démontré que les acides gras oméga-3 et la vitamine D puissent contribuer à améliorer la fonction cognitive, les Prs Rhonda Patrick et Bruce Ames, de l'Hôpital pour enfants d'Oakland identifient ici la sérotonine comme le chaînon manquant des effets de ces nutriments sur les symptômes associés à un large éventail de troubles du cerveau.


La sérotonine, déjà documentée comme facteur critique de nombreuses fonctions cognitives : La même équipe avait déjà suggéré que la vitamine D régule la conversion du tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine, son influence sur le développement de l'autisme, en cas de carence. Ici, les auteurs regardent la pertinence de ces micronutriments pour la maladie neuropsychiatrique. En effet, la sérotonine affecte un large éventail de fonctions cognitives et de comportements dont l'humeur, la prise de décision, le comportement social, l'impulsivité et l'agressivité.

De nombreux troubles cliniques sont également associés à de faibles niveaux de sérotonine : le trouble du spectre autistique (TSA), mais aussi le trouble de déficit d'attention avec hyperactivité (TDAH), le trouble bipolaire, la schizophrénie, ainsi que la dépression. Leurs nouveaux travaux expliquent le mécanisme, c'est-à-dire comment la sérotonine intervient comme un modulateur critique de la fonction exécutive, du contrôle des impulsions etc…

L'acide omega-3 eicosapentaénoïque (EPA) augmente la libération de sérotonine par les neurones présynaptiques en réduisant des molécules de signalisation inflammatoires dans le cerveau appelées « E2 series prostaglandins », -qui elles inhibent la libération de sérotonine-. EPA, n'est pas le seul oméga-3 qui joue un rôle dans la voie de la sérotonine. L'acide docosahexaénoïque (DHA) influe également sur l'action de divers récepteurs de la sérotonine en les rendant plus accessibles à la sérotonine.

La vitamine D, principalement produite par la peau lorsqu'elle est exposée au soleil converti en une hormone stéroïde qui contrôle un millier de gènes, nombreux dans le cerveau, interagit également et ainsi, avec la voie de la sérotonine.

En synthèse, les auteurs démontrent que la vitamine D et oméga-3 les acides gras favorisent la production et la fonction de la sérotonine qui améliore le fonctionnement du cerveau.

Source: FASEB Journal Feb 2015 DOI: 10.1096/fj.14-268342 Vitamin D and the Omega-3 Fatty Acids Control Serotonin Synthesis and Action Part 2: Relevance for ADHD, Bipolar, Schizophrenia, and Impulsive Behavior

Plus d'études sur la Sérotonine

Autres actualités sur le même thème