Vous recherchez une actualité
Actualités

CHIMIOTHÉRAPIE : Des cellules souches responsables de résistance au traitement

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 1 semaine
Cancer Cell

Cette étude menée par des chercheurs du Centre médical universitaire d'Utrecht (Pays-Bas) et du National Research Institute of Fisheries Science (Japon), montre que certaines de nos cellules souches, les cellules souches mésenchymateuses (MSCs) produisent deux acides gras, comparables à ceux trouvés dans l’huile de poisson, qui favorisent la résistance aux médicaments de chimiothérapie. Ces conclusions, publiées dans l’édition du 13 septembre de Cancer Cell qui pourraient contribuer à identifier de nouvelles cibles pour de nouveaux traitements.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les MSCs sont des cellules souches adultes présentes dans de nombreux tissus de l'organisme dont la moelle osseuse, la peau et la graisse, qui produisent des cellules qui aident les autres cellules souches à fonctionner correctement.


Les chercheurs ont examiné, sur des souris, le rôle des MSCs dans le développement de la résistance à la chimiothérapie. Bien que ces cellules non cancéreuses soient naturellement présentes dans le corps, d'autres études ont suggéré qu'elles pourraient jouer un rôle dans la croissance et la propagation des tumeurs. Ici, les chercheurs ont regardé si ces cellules favorisaient une résistance contre les médicaments de chimiothérapie. Et c'est le cas, les MSCs produisant deux acides gras spécifiques qui entraînent une résistance à la chimiothérapie. Si cette recherche ne portait pas sur la consommation alimentaire d'huiles de poisson, l'effet de certains acides gras sur la résistance aux médicaments mériterait d'être étudié.

Les MSCs stimulent la croissance tumorale : Les chercheurs expliquent que lorsque les tumeurs se développent, elles signalent aux cellules souches mésenchymateuses non cancéreuses de passer de la moelle osseuse dans le sang. Alors les MSCs stimulent davantage la croissance tumorale et sa dissémination. Les chercheurs ont émis l'hypothèse qu'en plus de favoriser la croissance tumorale, les MSCs jouent un rôle dans le développement d'une résistance à la chimiothérapie. En injectant à des souris atteintes de cancer des MSCs, ils ont d'abord vérifié si les MSCs migraient ou non vers les tumeurs. Ce n'est pas le cas pour certains organes comme les poumons, les reins et le foie. Les chercheurs ont ensuite examiné l'effet de la cisplatine, puis d'autres médicaments de chimiothérapie sur trois groupes de souris cancéreuses, ayant reçu ou non des injections de MSCs.

Les cellules souches mésenchymateuses (MSCs) réagissent à la chimiothérapie: En réaction au médicament, les MSCs produisent de multiples substances dont des protéines et des acides gras. Les chercheurs ont injecté chacune de ces substances dans des souris cancéreuses pour déterminer leur possible impact sur la résistance à la chimiothérapie. Ils constatent, chez les souris avec MSCs par voie intraveineuse:

· Les souris sont plus résistantes à la chimiothérapie, avec un effet dose-réponse (Plus grand nombre de cellules MSCs injectées, moindre efficacité de la chimiothérapie).

· Les tumeurs chez des souris ayant reçu 50.000 MSCs + chimiothérapie sont de la même taille que chez les souris témoins sans chimiothérapie.

· Des injections de MSCs sous la peau réduisent l'efficacité de la chimiothérapie.

Les MSCs produisent 2 acides gras qui favorisent la résistance au traitement: En étudiant les différentes substances produites par les MSCs, les chercheurs constatent que deux acides gras, rue KHT et 16 :4(n-3) sont impliqués dans le développement de la résistance à la chimiothérapie. En alimentant des souris cancéreuses traitées par cisplatine avec de l'huile de poisson contenant ces 2 acides gras, ils constatent qu'elles développent des tumeurs plus importantes que des souris traitées par cisplatine seule.

C'est vérifié chez le patient: Par mesure des MSCs dans le sang de patients atteints de cancer, les chercheurs obtiennent des niveaux élevés de ces cellules ainsi que des deux acides gras identifiés, et concluent que ces cellules souches mésenchymateuses présentes pendant la chimiothérapie pourraient favoriser la résistance à la chimiothérapie.

Source: Cancer Cell, Volume 20, Issue 3, 370-383, 13 September 2011 10.1016/j.ccr.2011.08.010 Mesenchymal Stem Cells Induce Resistance to Chemotherapy through the Release of Platinum-Induced Fatty Acids. (Visuel "Poisson" NHS, vignette "MSC"Mol. Hum. Reprod.)

Autres actualités sur le même thème