Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE de type 1: Le pancréas artificiel, une performance au-delà des attentes

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 1 semaine
NEJM

C’est un premier bilan plus que positif sur le dispositif du pancréas artificiel en test pour les patients atteints de diabète de type 1 que nous livrent ici ces chercheurs de l'Université de Boston et du Massachusetts General Hospital. Leurs conclusions, publiées dans le New England Journal of Medicine, suggèrent que ce nouveau dispositif permettrait d’améliorer de façon spectaculaire le contrôle de la glycémie.

En France, le diabète de type 1 touche plus de 200.000 personnes, contraintes à l'injection, plusieurs fois par jour, d'insuline sous la peau pour assurer le contrôle de leur glycémie. Une forme de diabète la plus difficile à contrôler en raison de l'insuffisance de sécrétion d'insuline liée à réaction auto-immune qui entraîne la destruction des cellules bêta du pancréas. Le dispositif du pancréas artificiel qui administre de manière automatisée l'insuline à partir des données d'un capteur de glucose sous-cutané, actuellement en test, confirme ici sa supériorité dans le contrôle de la glycémie.


Les personnes atteintes de diabète de type 1 qui ont utilisé le pancréas artificiel au lieu de contrôler manuellement leur glycémie par lecteur et traités par qu'une insulinothérapie classique par pompe. Ces patients montrent un meilleur contrôle des niveaux de glucose dans le sang, toujours dans la fourchette normale, et avec moins de pics dangereux:

Les chercheurs expliquent que le dispositif de pancréas artificiel permettrait non seulement d'améliorer de façon spectaculaire le contrôle de la glycémie et de redonner une vraie qualité de vie aux patients en leur évitant cet auto-surveillance permanente et la crainte d'yune glycémie en dehors de la fourchette.

Ici, ils testent 2 dispositifs, un pancréas artificiel « bi-hormonal », qui utilise un petit capteur amovible situé dans une fine aiguille insérée sous la peau qui surveille automatiquement les niveaux de glucose en temps réel dans le liquide tissulaire pour fournir l'insuline et son hormone antagoniste, le glucagon, via 2 pompes automatiques. L'étude menée sur 2 groupes, l'un de 20 adultes suivis durant 5 jours, sans restriction dans leurs activités et l'autre de 32 jeunes suivis durant 5 jours dans un camp pour enfants atteints de diabète de type 1, ces 2 groupes ayant également été suivis, pour comparaison avec pompes à insuline classiques, montre la supériorité du pancréas artificiel.

Une performance au-delà des attentes : Le Dr Steven Russell, professeur adjoint de médecine au Massachusetts General Hospital confirme que le pancréas artificiel gère la glycémie moyenne à des niveaux qui réduisent considérablement le risque de complications diabétiques. Concrètement, le dispositif réduit :

· de 37% le nombre de crises d'hypoglycémie chez l'adulte et de plus de 50% chez l'adolescent,

· de plus de moitié la durée de l'épisode d'hypoglycémie chez l'adulte.

Les 2 groupes montrent également des améliorations significatives de la glycémie en particulier pendant la nuit.

La performance du dispositif « dépasse nos attentes », écrivent les auteurs. Si le traitement définitif reste l'objectif, ce dispositif automatisé qui met l'abri le patient de la menace hypoglycémique, lève déjà le poids émotionnel et pratique. En particulier chez l'Enfant. Des résultats prometteurs qui vont donner lieu à des essais multicentriques élargis.

Source: New England Journal of Medicine June 15, 2014DOI: 10.1056/NEJMoa1314474 Outpatient Glycemic Control with a Bionic Pancreas in Type 1 Diabetes

Pour en savoir plus sur le Diabète de type 1

Lire aussi : DIABÈTE de type 1: Vers un pancréas artificiel biocompatible -

Autres actualités sur le même thème