Vous recherchez une actualité
Actualités

ÉMOTION: Un sniff de bonheur dans une goutte de sueur

Actualité publiée il y a 4 années 5 mois 2 jours
Psychological Science

La sueur est un peu comme un sourire, elle est contagieuse ! explique cette étude. Des composés chimiques ou « chemosignals » détectables à l’odeur et présents dans notre sueur, peuvent véhiculer un sentiment de bonheur, expliquent ces chercheurs néerlandais dans la revue Psychological Science.

La sueur fait partie des réponses du corps, comme le rythme cardiaque, à une situation donnée, stressante, anxiogène ou agréable. De précédentes études ont montré que la sueur pouvait communiquer par l'intermédiaire de sa composition chimique la peur et le dégoût, ou a contrario l'attractivité mais peu d'études ont examiné sa capacité à communiquer des émotions positives. Une étude de 2013, publiée dans PLoS ONE a cependant suggéré qu'un composant chimique de la sueur, une phéromone, l'androstadiénone, peut ainsi inciter à la coopération ou à la générosité. Les phéromones, qui envoient ces signaux font chez l'animal, partie entière de la communication. Chez l'Homme, les phéromones sont produites par des glandes spécialisées, situées près de l'aisselle, où elles se mélangent avec la sueur.


Un vecteur de contagiosité émotionnelle ? Cette nouvelle étude montre que l'exposition à la sueur produite dans un contexte de sensation de bonheur induit un simulacre de bonheur dans les récepteurs, et entraîne une contagiosité de l'état émotionnel. C'est la synthèse de l'auteur principal, Gün Semin, psychologue à l'Université d'Utrecht (Pays-Bas). « Quelqu'un d'heureux diffuse via sa sueur ce bonheur dans son entourage ».

Pour vérifier si cette signalisation émotionnelle de la sueur vaut pour les émotions positives, l'équipe a regardé si la sueur de personnes plongées dans un état bonheur, pourrait influencer le comportement, la perception et l'état émotionnel de participants exposés à leur sueur. 12 hommes sains, non-fumeurs, sans traitement médicamenteux, ont fourni, pour l'étude, des échantillons de sueur, alors qu'ils étaient invités à regarder un clip vidéo destiné à induire un état émotionnel particulier (peur, bonheur, ou état neutre).

36 femmes, en bonne santé ont été exposées à un échantillon de sueur recueilli dans chaque type de situation, avec une pause de 5 minutes entre 2 échantillons.

L'analyse de cette expérience montre que,

· les vidéos ont bien une influence sur l'état émotionnel des participants masculins

· les émotions des participants masculins sont bien, dans certains cas, transmises aux participantes. Certains résultats comportementaux le suggèrent en tous cas, comme :

- certaines données d'expression du visage de femmes exposées à la «sueur de la peur» dont une plus grande contraction du muscle frontal caractéristique de l'expression de peur,

- une plus forte contraction du muscle facial exprimant le sourire, chez les femmes exposées à la «sueur du bonheur», soit une manifestation de l'expression de bonheur.

Les chercheurs parlent de « synchronisation comportementale» entre le donneur (de sueur) et le récepteur. Des résultats certes préliminaires mais qui confirment que nous communiquons aussi nos états émotionnels, positifs et négatifs, par l'intermédiaire de signaux chimiques.

N.B. L'étude a été financée par Unilever Research & Development

Source: Psychological Science April 13, 2015, doi: 10.1177/0956797614566318 A Sniff of Happiness

Autres actualités sur le même thème