Vous recherchez une actualité
Actualités

L'APNÉE du SOMMEIL augmente l'envie de sucre chez les diabétiques

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 1 semaine
SLEEP 2012

Les auteurs de cette étude du New Jersey incitent les médecins à surveiller l'apnée obstructive du sommeil (SAOS), tout particulièrement chez leurs patients diabétiques de type 2, alors qu’ils constatent que chez ce type de patients, non seulement le risque d’apnée du sommeil est élevé mais l’apnée est associée à un état de manque de glucides donc à une envie de sucre. Ces conclusions présentées au 26è congrès Sleep 2012 de l’American Academy of Sleep Medicine donnent une ampleur du risque associé entre ces deux maladies.

Leur étude a porté sur un petit échantillon de 55 patients dépistés pour le diabète, le SAOS…et les fringales de glucides. Plus de la moitié des patients étaient diabétiques. Parmi les patients diabétiques, la prévalence du SAOS s'élève à 82% et les diabétiques présentent un risque double de fringales de glucides vs les non-diabétiques. D'une manière générale, les patients atteints de syndrome d'apnée sont presque deux fois plus susceptibles d'avoir envie de glucides que les patients sans apnée du sommeil.


C'est une indication importante de l'ampleur du risque associé entre l'apnée du sommeil et l'avidité des glucides dans la population diabétique, explique le Pr Mahmood Siddique, de l'école de médecine du New-Brunswick (New Jersey). Alors que des études précédentes ont montré que la privation de sommeil peut conduire à des changements dans les hormones qui régulent l'appétit et la faim, ces changements hormonaux peuvent entraîner aussi une envie de produits à haute teneur en glucides, comme les biscuits, bonbons, pain, riz ou pommes de terre.

Prise en compte du SAOS dans la Gestion du diabète : Selon les auteurs, les lignes directrices sur la gestion du diabète devraient prendre en considération l'apnée du sommeil comme un facteur de risque indépendant d'aggravation du diabète, ajoute le Dr Anthony Cannon, président régional de l'American Diabetes Association (ADA). « La gestion des patients atteints de diabète et de syndrome métabolique basée seulement sur la pharmacothérapie, l'exercice et des modifications nutritionnelles et sans prise en compte du risque d'apnée du sommeil ne peut conduire à des résultats optimaux ».

Source: Sleep 2012 « Sleep apnea linked to increased risk for carbohydrate craving among diabetics » (Visuels INSV)

Lire aussi : OBÉSITÉ: Le manque de sommeil prédispose notre cerveau à la malbouffe

HORLOGE BIOLOGIQUE: Sommeil perturbé, surpoids assuré


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages