Vous recherchez une actualité
Actualités

Maladie CARDIOVASCULAIRE: La méditation pour diminuer le risque

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 1 semaine
Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine

La méditation peut diminuer le risque de maladies cardiovasculaires chez les adolescents à risque élevé, selon ces chercheurs de la Georgia Health Sciences University. Une étude originale publiée dans la revue Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine qui met en avant également d'autres bienfaits que cardiaques.

Dans une étude portant sur 62 adolescents noirs souffrant d'hypertension artérielle, ceux qui l'ont pratiquée deux fois par jour pendant 15 mn avaient une masse ventriculaire gauche plus faible, un des facteurs prédicteurs de maladies cardio-vasculaires, que le groupe témoin. Les auteurs rappellent que l'augmentation de la masse musculaire du ventricule gauche est causée par la charge de travail supplémentaire qui pèse sur le cœur avec une pression artérielle plus élevée. Le Dr Vernon Barnes, physiologiste à la Géorgie University, le Dr Gaston Kapuku, un chercheur en santé cardiovasculaire et le Dr Frank Treiber, psychologue, ont mené cette étude. La moitié des participants a été formée à la méditation transcendantale et « dû » méditer pendant 15 minutes en groupe et à la maison durant une période de quatre mois. L'autre moitié des participants a reçu une éducation sur la façon de faire baisser la pression artérielle et les facteurs de risque de maladie cardiovasculaire. La masse ventriculaire gauche des participants mesurée avant et après l'étude montre une diminution significative dans le groupe « méditation ». NB : Dans ce groupe, les chercheurs constatent également l'amélioration des résultats scolaires. Explication : « La méditation transcendantale apporte un repos pour le corps souvent plus profond que le sommeil ». Le Dr Barnes explique que la méditation entraîne une période de repos profond de l'activité du système nerveux sympathique et diminue la libération d'hormones du stress en deçà de la normale. En conséquence, la méditation détend le système vasculaire, la pression artérielle baisse et le cœur travaille moins.


Alors qu'environ un jeune noir sur 10 a une pression artérielle élevée, la méditation peut réduire le risque de ces adolescents de développer une maladie cardiovasculaire en apportant d'autres bienfaits pour la santé.

Source: Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine Volume 2012 (2012), Article ID 923153, 6 pagesdoi:10.1155/2012/923153 Impact of Transcendental Meditation on Left Ventricular Mass in African American Adolescents (visuel Phil Jones, GHSU Photographer)
Lire aussi: la méditation contribue à baisser "le bruit de fond" du cerveau

Autres actualités sur le même thème