Vous recherchez une actualité
Actualités

MALADIE du FOIE: Fitness vs fatness, l'exercice efficace sans perte de poids?

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 1 semaine
Journal of Hepatology

Un peu d’exercice même sans perte de poids…Une seule séance d’exercice a déjà un effet sur les lipides intra-hépatiques et l'adiposité viscérale, démontre cette étude de l'Université de Sydney. Ses conclusions, présentées dans le Journal of Hepatology, montrent, qu’indépendamment de toute perte de poids, toutes les « doses » d'exercice, quel que soit leur durée ou leur intensité sont efficaces pour réduire la graisse du foie et la graisse viscérale chez des personnes précédemment inactives, en surpoids ou obèses. Donc un encouragement appuyé à l’exercice et à un mode de vie plus actif.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'accumulation de graisse dans le foie ou stéatose constitue la première étape de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD), une maladie étroitement liée à l'obésité et au diabète. La NAFLD est donc considérée comme la manifestation hépatique du syndrome métabolique. Bien que ce soit la maladie chronique du foie la plus courante dans le monde occidental, il n'existe pas de traitements médicamenteux approuvés pour la traiter. Cette étude montre que l'exercice, indépendamment de sa fréquence ou de son intensité apporte des bénéfices significatifs aux adultes obèses ou en surpoids atteints de NAFLD.


La perte de poids est la stratégie la plus couramment recommandée aux patients obèses ou en surpoids avec NAFLD. Mais ici, les chercheurs ont évalué l'efficacité de 2 interventions, à base d'exercice aérobie et de résistance, sur la réduction de la graisse du foie et de la graisse viscérale afin de préciser la quantité et l'intensité de l'exercice nécessaire pour inverser ou réduire la NAFLD.

L'étude a été menée sur 48 participants en surpoids et obèses ayant, au départ, des modes de vie sédentaires, répartis en 4 groupes égaux de 12 pour pratiquer régulièrement, durant 8 semaines,

- beaucoup d'exercice aérobie à intensité modérée,

- un faible volume d'exercice aérobie d'intensité élevée,

- un faible volume d'exercice aérobie à faible intensité.

- vs pas d'exercice.

La graisse du foie a été évaluée par spectroscopie par résonance magnétique avant et après l'intervention. L'analyse constate que,

· les trois groupes d'intervention, quel que soit le niveau d'exercice pratiqué présentent une amélioration dans la graisse du foie d'environ 18 à 29% vs 7,5% (concentration moyenne au départ) alors que pour le groupe témoin, la graisse du foie a augmenté en moyenne de 14%.

· Cette amélioration est indépendante de la perte de poids.

· Il n'y a pas de différences significatives entre les différents niveaux d'exercice dans la réduction de la graisse du foie sur la période de 8 semaines.

· Des analyses exploratoires supplémentaires montrent néanmoins une tendance modeste de plus grande réduction de la graisse de foie et de la graisse viscérale pour les 2 groupes exercice intense ou grande quantité d'exercice.

Toutes les « doses » d'exercice, quelles que soient leur durée et leur intensité, sont efficaces pour réduire la graisse du foie et la graisse viscérale d'un montant cliniquement significatif, chez des adultes précédemment sédentaires, en surpoids ou obèses. «Nous ne constatons aucune différence importante entre les différentes interventions », ajoute le Dr Jacob George, professeur de médecine hépatique à l'Université de Sydney.

Ainsi, l'exercice régulier est bénéfique en cas de stéatose hépatique non alcoolique, même en absence de perte de poids. Cependant, les auteurs concluent que des changements combinés de mode de vie comportant l'alimentation, l'exercice et la perte de poids restent recommandés.

Source: Journal of Hepatology (In press) 8 April 2015 DOI: 10.1016/j.jhep.2015.02.022 Effect of aerobic exercise training dose on liver fat and visceral adiposity (Visuel)

Plus d'études sur la Stéatose hépatique

Autres actualités sur le même thème