Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ infantile: La prise de conscience américaine se voit déjà chez les jeunes enfants

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 2 semaines
CDC-JAMA

Depuis quelques mois, les études se succèdent pour apporter des indices de l’inversion de la courbe de l’obésité infantile américaine, une obésité dont la prévalence a doublé au cours des dernières décennies. Déjà en août dernier, les US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) faisaient état d’une légère amélioration chez les enfants d'âge préscolaire. Venant confirmer les résultats d’efficacité du Plan de lutte américain contre l’obésité et des centaines d’actions, dont celles initiées par Michelle Obama, cette nouvelle étude, toujours menée par les CDC et publiée dans le JAMA vient confirmer cette tendance à l’inflexion, chez les plus jeunes.

Aujourd'hui, plus d'un tiers des adultes et 17% des jeunes américains sont obèses, cependant la prévalence est restée stable en 2009-2010, apportant le signe d'un changement des modes vies. Ces chiffres sont à comparer à une prévalence (2012) en France de 15% chez l'adulte et de 3,5 % chez l'enfant, soit le double par rapport à une dizaine d'année, un chiffre donc sans commune mesure et qui semble lui-aussi se stabiliser.


Cette nouvelle étude des CDC a souhaité pouvoir vérifier la tendance, depuis 2003, en effectuant des estimations nationales plus récentes de l'obésité infantile et fournir également une tendance chez l'adulte. Cette analyse a porté sur les données de taille, poids et IMC de 9.120 participants à la cohorte NHANES (National Health and Nutrition Examination Survey). Chez les enfants et adolescents âgés de 2 à 19 ans, l'obésité était définie comme un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur au 95e percentile de la courbe de poids standard spécifique au sexe. Chez les adultes, comme un IMC >30.

Ces critères entraînent, à l'analyse, sur la période 2011-2012, des taux de prévalence de

· 8,1% pour les nourrissons et les enfants en bas âge d'appartenance au 95è percentile,

· 16,9 % pour les nourrissons et les enfants âgés de 2 à 19 ans, pour l'obésité,

· 34,9 % pour les adultes de 20 ans, pour l'obésité.

L'étude, globalement n'identifie pas de changement significatif entre les périodes 2003-2004 et 2011-2012 pour ces 3 sous-groupes.

Cependant, dans les analyses secondaires, elle révèle une diminution significative de l'obésité chez les enfants âgés de 2 à 5 ans : selon ces conclusions, le taux de prévalence de l'obésité dans cette classe d'âge serait passé de 13,9% (2003-4) à 8,4% (2011-12).

· En revanche, l'augmentation de l'obésité chez les femmes âgées de 60 ans et plus, s'aggrave (de 31,5% à 38,1%).

Un signal très encourageant chez les plus jeunes : En conclusion, si la prévalence de l'obésité reste élevée et que la surveillance ne doit pas être relâchée, cette réduction chez les plus jeunes vient confirmer la tendance suggérée par de précédentes études. C'est très probablement un nouveau signal de l'efficacité des campagnes de prévention et des efforts entrepris, en particulier au niveau de la restauration scolaire, mais également d'une plus grande sensibilisation des parents de jeunes enfants à la nécessité d'un régime équilibré et à la pratique de l'exercice.

Autres actualités sur le même thème

Pages