Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE de POIDS: Obalon, la petite pilule qui se gonfle en ballon gastrique

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 4 jours
NHS

Finie la chirurgie bariatrique ? Considérée comme un traitement de dernier recours en dépit des bénéfices évoqués, dont l’amélioration du diabète, la chirurgie de l’obésité pourrait laisser en partie, la place à ce ballon gastrique, nommé Obalon et conditionné sous forme de simple pilule à avaler. Une petite révolution thérapeutique, car le comprimé est déjà accessible, puisqu’autorisé en UE et prescrit au Royaume-Uni, et il contribue déjà à aider les personnes en surpoids à perdre du poids.

En pratique, les comprimés Obalon sont conçus pour se gonfler en ballon dans l'estomac, ce qui réduit le volume libre de l'estomac et réduit donc mécaniquement l'apport alimentaire possible du patient, sur le même principe que l'anneau gastrique par exemple. Chaque ballon est contenu dans une capsule, fixée à un petit tube utilisé pour gonfler le ballon une fois dans l'estomac. La procédure prend environ 15 minutes et ne nécessite pas d'anesthésie.


Le concept n'est pas nouveau, explique le National Health Service britannique, le dispositif est approuvé en Europe, précisément dispose de la marque d'homologation CE.

Obalon est indiqué pour une utilisation temporaire et combinée à un régime alimentaire et un programme de changements de mode de vie, dans le cadre d'une perte de poids chez les adultes en surpoids et obèses ayant un indice de masse corporelle (IMC) de 27 ou plus qui ont précédemment échoué à un programme supervisé de contrôle du poids. Le système du ballon gastrique Obalon est destiné à être utilisé en parallèle avec un régime et un programme de modification du comportement.

3 ballons, pas plus ! 3 ballons Obalon au maximum peuvent « avalés » sur une période de 3 mois et la durée maximale de pose par Obalon est de 3 mois. Le ballon doit être retiré par gastroscopie (après avoir percé le ballon !). 3 ballons peuvent coûter jusqu'à 5.000 euros.

Quelle perte de poids possible ? Les données d'études suggèrent une perte de poids moyenne de 8.2% du poids corporel total et de 48.9% de l'excès de poids, estimée à environ 8 kilos, sur une période de traitement de 12 semaines. La perte de poids dépend aussi du comportement alimentaire du patient. Des risques ou des effets secondaires ont été constatés chez environ 1 patient sur 10. Il s'agit de nausées, vomissements, dégonflage du ballon avec risque d'obstruction de l'intestin, RGO, indigestion, douleur et les crampes estomac, constipation, diarrhée, ballonnements, ulcère gastrique…bref, la surveillance médicale s'impose.

Et attention ! Obalon ne doit pas être utilisé à des altitudes supérieures à 660 mètres au dessus du niveau de la mer, question…de pression !

Source: National Health Service (NHS) Gastric balloon pill launched in UK et Obalon

Lire aussi sur la Chirurgie bariatrique

Autres actualités sur le même thème