Vous recherchez une actualité
Actualités

Q.I.: Comment favoriser le développement des enfants

Actualité publiée il y a 6 années 8 mois 3 semaines
Perspectives on Psychological Science

Compléter l'alimentation des enfants avec de l'huile de poisson, favoriser les activités d’apprentissage préscolaires, les initier à la lecture interactive, autant de « moyens » favoriser le développement de l'intelligence d'un jeune enfant et « de lui donner des points de QI en plus » selon cette méta-analyse publiée dans l’édition de janvier de Perspectives on Psychological Science, une revue de l'Association for Psychological Science. Des conclusions, si logiques, qui montrent qu’en renforçant certaines interventions, on pourrait favoriser parfois de manière importante, le développement de l’intelligence chez l’Enfant.

Cette méta-analyse, menée par une équipe de l'Université de New York a combiné les résultats des études existantes afin d'évaluer l'efficacité globale de chaque type d'intervention. Les professeurs Aronson Josué et Clancy Blair, leaders dans le domaine de l'intelligence ont analysé les meilleures études disponibles portant sur différentes interventions auprès d'enfants, sans déficience cognitive, de la naissance à la maternelle.


L'objectif était de comprendre « la nature de l'intelligence », comment elle peut être nourrie à tous les stades de développement, enfin ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour favoriser le développement de l'intelligence. Alors que les données disponibles sont déconnectées les unes des autres et dispersées à travers un grand nombre de publications. En fait, les chercheurs ont dentifié peu de recherches de qualité, disent-ils. Dans l'ensemble, les résultats de la méta-analyse, montrent que,
· certaines interventions alimentaires et environnementales peuvent contribuer à accroître le QI des enfants. C'est le cas de la supplémentation des femmes enceintes et des nouveau-nés en oméga-3, ce type d'intervention pouvant augmenter le QI des enfants de plus de 3,5 points. Ces acides gras essentiels fournissent des nutriments de base pour le développement des cellules nerveuses, que le corps ne peut produire lui-même. Les effets d'autres types de suppléments (fer, vitamines B, riboflavine, thiamine, niacine et zinc) n'ont été qu'insuffisamment étudiés pour tirer des conclusions.
· L'inscription d'un enfant d'un milieu défavorisé dans un programme d'éducation précoce pourrait permettre d'augmenter son QI de 4 points. Ce type de programme d'apprentissage, s'il était suivi depuis l'âge de la maternelle pourrait même augmenter le QI de 7 points. Les chercheurs émettent l'hypothèse que les interventions éducatives précoces peuvent contribuer à optimiser le QI des enfants en augmentant leur exposition à des environnements complexes qui sont cognitivement stimulants et exigeants. Ce qui reste confus pour les auteurs est l'application de ces résultats est valable quelle que soit le milieu socio-économique de l'Enfant.
· L'implication des parents s'avère également essentielle. Des parents qui vont s'impliquer à faire participer leurs enfants tout en lisant avec eux, ou à tout autre activité d'apprentissage interactive entre les parents et l'enfant, pourraient apporter 6 points de QI de plus à leur enfant. Des interventions qui, néanmoins, ne semblent plus avoir d'effet significatif sur le QI au-delà de l'âge de 4 ans.
· L'école maternelle jour bien son rôle dans le développement de l'intelligence de l'Enfant, en moyenne elle permet d'augmenter son QI de plus de 4 points, et les écoles maternelles qui intègrent un apprentissage du développement du langage pourraient même apporter un supplément de 7 points. Ici, c'est l'exposition accrue au langage et à la complexité cognitive de l'environnement préscolaire qui favorise le développement.

Des résultats qui montrent que les environnements complexes construisent l'intelligence, mais comme ils jettent aussi le doute, l'accompagnement des parents et des professionnels de l'Enfance est essentiel. Quant aux résultats sur les acides gras, ils ouvrent une voie de recherche prometteuse. En conclusion, si l'on compte bien, cette étude nous promet qu'acides gras + apprentissage précoce dès la maternelle, activités interactives avec les parents puis école maternelle apporterait une vingtaine de points supplémentaires de QI à nos petits enfants !

Source: Perspectives on Psychological Science doi: 10.1177/1745691612462585 January 2013 How to Make a Young Child Smarter Evidence From the Database of Raising Intelligence

Accéder aux dernières actualités sur le Développement de l'Enfant

Autres actualités sur le même thème