Vous recherchez une actualité
Actualités

SEXUALITÉ : Le timbre de la voix révélateur d'infidélité sexuelle ?

Actualité publiée il y a 9 années 5 mois 1 semaine
Evolutionary Psychology

C’est en effet un indice que nous avons inconsciemment intégré dans notre recherche de partenaire amoureux. Lors du choix d'un partenaire, plus la voix d'homme de l’homme est douce, plus il est probable pour la femme, qu'il sera infidèle. Inversement, plus la voix d’une femme est aiguë, plus les hommes la perçoivent infidèle. Des conclusions amusantes mais qui ont une explication, le niveau d’hormones sexuelles qui influent sur la tonalité de nos voix. Une recherche tout à fait scientifique, publiée dans l’édition en ligne du 28 février de la revue Evolutionary Psychology. C’est la première étude à examiner le lien entre ton de la voix et l'infidélité perçue, elle offre un aperçu de l'évolution de la perception et de la modulation de la voix humaine au fil du temps et des relations et de la façon dont nous choisissons et percevons nos partenaires.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

"En termes de stratégie sexuelle, nous avons constaté que les hommes et les femmes utilisent le ton de la voix comme un signe d'alerte de « tromperie» à venir. Ainsi, une voix plus aigue pour les femmes et plus douce pour les hommes évoquerait pour leur partenaire une propension à l'infidélité», explique Jillian O'Connor, auteur principal de l'étude, étudiante diplômé du Département de psychologie, de neurosciences et de comportement de l'Université McMaster (Canada). "L'infidélité entraîne un fort impact émotionnel, financier et familial. Mais nous avons intégré tout un processus qui nous permet d'éviter des partenaires qui peuvent être infidèles tel un mécanisme de protection ».


Les participants, 54 hommes et 61 femmes, ont été invités à écouter deux versions de clips enregistrés par une voix masculine et une voix féminine, qui manipulées par électronique à la fois supérieure et inférieure à leur tonalité habituelle. Ils ont ensuite été invités à estimer quelle voix évoquait le risque le plus élevé d'infidélité amoureuse.

Une simple question d'hormones : "La raison pour laquelle la voix influence la perception de l'infidélité est probablement due à sa tonalité», explique David Feinberg, professeur adjoint du Département de psychologie, neurosciences et comportement et conseiller de l'étude. «Les hommes avec des niveaux plus élevés de testostérone ont des voix moins aiguës, et les femmes avec des niveaux d'œstrogène plus élevé ont une voix plus aiguë. Des niveaux élevés de ces hormones sexuelles sont associés à un comportement plus fréquemment adultère et ces résultats indiquent que les individus peuvent inconsciemment utiliser cet indice dans leur recherche d'un partenaire amoureux. "