Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL de l'ADO: Faut-il commencer les cours plus tard?

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 6 jours
Université du Michigan Health System

Les études « s’empilent » pour démontrer la diminution et l’insuffisance de sommeil chez les adolescents, en particulier en raison de la hausse du temps passé sur écran. Un phénomène plus apparent et douloureux aux Etats-Unis où les cours du matin commencent encore plus tôt. Cette enquête de l’Université du Michigan apporte cette fois le point de vue des parents. Pas de grosse surprise, la moitié d’entre eux serait favorable à un démarrage plus tardif. Le point avec le CS Mott Children Hospital.

L'American Academy of Pediatrics (AAP) a recommandé une ouverture plus tardive des collèges et lycées vers 08h30 ou plus tard. De nombreux établissements américains sont conscients des bénéfices à la clé et étudient un départ différé à l'école. Car les effets néfastes du manque de sommeil pour la santé physique et mentale des adolescents, dont les risques d'obésité et de dépression sont aujourd'hui largement démontrés. Cette enquête menée auprès de parents d'adolescents âgés de 13 à 17 ans et dont les établissements scolaires ouvrent leurs portes avant 8h30, montre qu'environ 2 parents sur 5 interrogés sont favorables à un démarrage plus tardif des cours et un sur 5 pensequ'avec un peu plus de sommeil, leurs enfants pourraient améliorer leurs résultats scolaires.


Cependant tout le monde n'est pas favorable à ce changement d'horaire, compte-tenu des implications évidentes sur l'organisation familiale, les transports ou même la possibilité de maintenir les activités sportives et culturelles après les cours. Ainsi,

· Seuls 20% des parents ont entendu parler des nouvelles lignes directrices de l'AAAP recommandant un démarrage plus tardif es cours,

· 71% sont d'accord avec ces recommandations, une fois connues,

· 27% des parents soutiennent cette révision des horaires, si elle n'a pas d'incidence budgétaire,

· 24% sans condition,

· 40% sont favorables pour permettre à leurs adolescents d'avoir une quantité de sommeil suffisante,

· 22% pensent que cela permettrait d'améliorer leurs résultats scolaires,

· 22% estiment que cela compromettrait les activités après l'école,

· 14% craignent un effet négatif sur le transport.

Ainsi, si de nombreux parents reconnaissent les avantages de plus de sommeil pour les enfants, l'étude montre également de réelles préoccupations sur la façon dont une telle réorganisation pourrait interférer avec les activités parascolaires, l'organisation familiale et les budgets des écoles. La National Sleep Foundation recommande aujourd'hui que les adolescents dorment de 8 à 10 heures par nuit, c'est de moins en moins le cas, et les horaires scolaires ne sont pas seuls en cause.

L'approche du sommeil chez les jeunes doit donc être globale, intégrée comme facteur à part entière d'un mode de vie sain, au-delà des horaires et du rythme scolaire.

Source: C.S. Mott Children's Hospital National Poll on Children's Health

Lire aussi: SOMMEIL: La grande perte de repères chez les jeunes

SOMMEIL: Mais au fait quelle est la bonne durée?

SANTÉ de l'ADOLESCENT: Il y a un temps pour tout, l'écran et le sommeil

Autres actualités sur le même thème