Vous recherchez une actualité
Actualités

Vaccin anti-HPV: Aux US, les garçons aussi auront leurs 3 doses

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 2 semaines
American Academy of Pediatrics

Aux Etats-Unis, tous les garçons âgés de 11 ou 12 ans ont désormais l’âge et la recommandation de se faire vacciner contre le HPV (Papillomavirus humain) par série de 3 doses et dès l’âge de 9 ans. L’American Academy of Pediatrics (AAP), avec la publication au 1er février de ses nouvelles lignes directrices de vaccination pour 2012 vient de confirmer la position adoptée déjà depuis plusieurs mois par les autorités de santé américaines, les Centers for Disease Control (CDC) et son Comité consultatif sur les pratiques d'immunisation et de Prévention (ACIP). Des recommandations publiées dans l’édition du 1er février des Annals of Internal Medicine et dans l’édition du 3 février du bulletin Morbidity and Mortality Weekly Report des CDC.

C'est la nouveauté la plus importante dans les recommandations américaines de vaccination publiées par l'AAP. Alors que le vaccin anti-HPV est disponible et recommandé pour les filles et les jeunes femmes depuis 2006 pour prévenir le cancer du col de l'utérus, puis les verrues génitales, depuis d'autres cancers, tels que le cancer anal ou certains cancers ORL, de la tête et du cou ont été associés au HPV et peuvent être prévenus efficacement par le vaccin anti-HPV.


Au fil de ces dernières années, le bénéfice du vaccin s'est ainsi élargi aux 2 sexes, explique président de la commission de l'AAP sur les maladies infectieuses. Par ailleurs, vacciner filles et garçons participe à la prévention de la transmission du HPV. Le virus est transmis lors de rapports sexuels génitaux ou oraux, et de nombreuses personnes qui ont le virus l'ignorent. C'est pourquoi les experts américains recommandent que le vaccin soit administré avant les premières relations sexuelles, à la pré-adolescence. Un autre argument, pour l'âge de la vaccination anti-HPV est une réponse plus forte, à un âge jeune du système immunitaire.

Un second objectif est de prévenir l'infection chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), dont l'infection par voie orale. Une étude très récente du Jama, vient de conclure à une prévalence globale de l'infection au papillomavirus humain (HPV) par voie orale bien plus élevée chez les hommes que chez les femmes, définitivement associée au comportement sexuel.

Enfin, cette confirmation de l'AAP pourrait entériner le dernier bilan américain sur les effets indésirables des 2 vaccins disponibles et mettre fin à la polémique qui court depuis plusieurs années sur leurs effets indésirables.

Rappelons que le vaccin Gardasil® est autorisé par la FDA pour les garçons à partir de 9 ans et aux hommes jusqu'à 26 ans depuis octobre 2009 pour la prévention des verrues génitales provoquées par les Papillomavirus humains HPV 6 et 11.

Sources : CDC(Vignette) HPV Vaccines Offer Disease Protection Pre-teens Can Grow Into—Now for Girls and Boys et HPV Vaccines et ACIP recommends all 11-12 year-old males get vaccinated against HPV American Academy of Pediatrics (AAP) “Recommended Childhood and Adolescent Immunization Schedules - United States, 2012,"(Visuel CDC)

Lire aussi:

CANCER et sexualité: Les hommes premières victimes de l'infection orale au papillomavirus -

IST : Le VACCIN anti-HPV prévient 90% des verrues génitales chez les hommes

FDA et VACCINS anti HPV : Cervarix® pour les filles, Gardasil® pour les garçons -


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages