Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT MATERNEL: Il réduit bien le risque de cancer du sein

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 1 semaine
Annals of Oncology

Ce bénéfice de l’allaitement maternel, cette fois pour la mère, était déjà connu. Cette étude précise l'association entre l'allaitement maternel et un risque réduit de cancer du sein agressif, ou cancer du sein à récepteurs hormonaux négatifs chez les femmes qui ont allaité. Le point avec les Annals of Oncology.

Cette large étude internationale montre que l'allaitement maternel est associé à un risque plus faible, jusqu'à 20%, de développer un cancer du sein à récepteurs hormonaux négatifs. Un type de cancer, représentant environ 20% de tous les cancers du sein, plus susceptible d'être agressif et à plus mauvais pronostic, plus souvent diagnostiqué chez les femmes de moins de 50 ans. Ce sous-type de cancer du sein n'a pas de récepteurs pour les hormones œstrogène ou progestérone; environ les deux tiers de ces cancers sont également privés de récepteurs de HER2 (récepteur du facteur de croissance épidermique humain 2). (Les cancers du sein sans récepteurs pour l'œstrogène, la progestérone et HER2 sont dits « triple négatif »). Enfin, d'autres facteurs, comme l'obésité et/ou plusieurs grossesses précoces peuvent favoriser le développement de ce type de cancer. Ces mêmes facteurs peuvent aussi décourager d'allaiter…


Peu de traitements, un faible pronostic : Ces cancers du sein sont plus souvent à mauvais pronostic car fréquemment diagnostiqués à des stades avancés, avec moins d'options thérapeutiques et donc moins de chances de guérison. En l'absence de récepteurs de l'œstrogène, de la progestérone et de HER2, des médicaments qui ciblent ces récepteurs comme le tamoxifène par exemple, restent inefficaces.

Une stratégie de prévention naturelle : L'allaitement maternel, avec ces nouvelles données apparaît donc à l'évidence, une stratégie de prévention naturelle, accessible et sans coût, à privilégier donc. Ces travaux appellent donc à nouveau à faire valoir auprès des jeunes filles et des femmes, ce bénéfice, pour les mères aussi, de l'allaitement maternel. Une information nécessaire, insistent les auteurs, avant et pendant les années de conception. « Toutes les approches sont nécessaires pour protéger les femmes contre des ravages du cancer du sein », conclut le Pr Farhad Islami, directeur des interventions de l'American Cancer Society.

Lire aussi: ALLAITEMENT MATERNEL: Il peut réduire le risque de cancer du sein

Plus de 200 études sur l'Allaitement maternel

Accéder au dossier Allaitement- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème