Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT MATERNEL: Seul 2 nourrissons sur 5 en profitent

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 3 semaines
OMS

Au niveau mondial, moins de 40% des nourrissons de moins de six mois sont allaités exclusivement au sein. Si les mères et les familles étaient encouragées à allaiter au sein, de nombreuses vies pourraient être sauvées, souligne l’OMS dans son dernier bilan sur l’allaitement. En France, où le taux d’allaitement au sein exclusif atteint 60%, l’allaitement maternel doit aussi être encouragé.

Pourtant, de plus en plus de preuves ont été réunies sur les bénéfices de l'allaitement l'allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de la vie pour la santé de l'Enfant et de la …mère. Réduction de la mortalité de l'enfant imputable aux maladies courantes de l'enfance, comme les diarrhées ou les pneumonies, guérison accélérée en cas de maladie, bienfaits pour la croissance des bénéfices qui perdurent jusqu'à l'âge adulte. Quant aux mères, il contribue à leur bien-être, à l'espacement des naissances, réduit le risque de cancer ovarien ou mammaire…


Cependant, pour avoir toutes ses chances de réussir, l'allaitement doit suivre ces quelques recommandations, commencer dès la première heure qui suit la naissance, rester exclusif et si possible durant 6 mois, rester à la demande aussi souvent que l'enfant le réclame, jour et nuit. Alors que le lait maternel est le premier aliment naturel pour les nourrissons apportant les calories et les nutriments dont l'enfant a besoin pendant les premiers mois de la vie, couvrant la moitié ou plus des besoins nutritionnels de l'enfant pendant le second semestre de vie, de nombreuses mères abandonnent.

On est ainsi, en France, loin de la recommandation de l'OMS. En 2010, le taux d'allaitement maternel demeure bien inférieur à ceux observés nos voisins européens. Si l'allaitement au sein exclusif a augmenté ces 15 dernières années de 40,5 % en 1995 à 60,2 % en 2010, il reste encore à encourager. Alors que 68,7% des jeunes mères commencent un allaitement maternel, elles ne seront plus que 32% au 3ème mois de l'Enfant, et, en moyenne la durée d'allaitement maternel n'est que de 10 semaines (Enquête Périnatale 2011 de la DGS). Les causes de l'abandon ? La reprise de l'activité professionnelle, le manque de lait ou encore la fatigue et l'anxiété.

Absence d'information et de soutien ? Un grand nombre d'études ont montré que les mères et les autres personnes s'occupant des enfants doivent recevoir un soutien actif pour instaurer et maintenir une pratique adaptée de l'allaitement. La Déclaration «Innocenti» sur la protection, l'encouragement et le soutien de l'allaitement maternel, signée par l'OMS et l'UNICEF en août 1990 rappelle également que l'allaitement maternel présente aussi des bénéfices pour la mère et peut lui apporter un profond sentiment de satisfaction à condition que l'expérience soit réussie.

Contrer la malnutrition, un objectif prioritaire : au-delà des frontières de nos pays riches, l'OMS rappelle que l'allaitement maternel serait l'outil de plus efficace pour contrer la malnutrition du nourrisson, responsable, directement ou indirectement, de 60 % des 11 millions de décès annuels d'enfants de moins de cinq ans.

Autres actualités sur le même thème

Pages