Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLERGIE: Chez l'Enfant, elle annonce un risque double de maladie cardiaque

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 2 semaines
Journal of Allergy and Clinical Immunology

L'asthme et le rhume des foins, deux allergies courantes viennent d’être associées, chez l’Enfant, à l'hypertension artérielle et l'hypercholestérolémie, et, étonnamment, au jeune âge, par cette étude de la Northwestern University. Les conclusions, présentées dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology, confirment celles d’une précédente étude, menée par la même équipe, qui associait déjà, mais cette fois chez l’adulte, allergies et risque cardiovasculaire.

L'étude, menée à partir des données de l'Enquête 2012 National Health Interview portant sur 13.275 enfants représentatifs de la population américaine, a regardé l'association entre l'asthme, le rhume des foins et l'eczéma et les facteurs de risque cardiovasculaire.


· 14% des enfants étaient atteints d'asthme,

· 12% d'eczéma,

· 16,6% de rhume des foins.

· Ces 3 types d'allergies ont tous été associés à des taux plus élevés de surpoids ou d'obésité.

· Cependant, l'analyse montre une association de l'allergie avec l'hypertension et l'hypercholestérolémie, bien indépendante du surpoids ou de l'obésité :

Ø Ainsi, les enfants atteints d'allergie, en particulier d'asthme et de rhume des foins, ont environ un risque multiplié par 2 d'HTA et d'hypercholestérolémie vs les enfants non allergiques.

Ce résultat suggère que l'inflammation associée à l'allergie pourrait être la cause des taux élevés de maladies cardiovasculaires.

Autre explication possible : L'asthme, le rhume des foins et l'eczéma sont non seulement associés à une inflammation chronique, mais aussi à une pratique réduite de l'activité physique, des troubles du sommeil et une morbidité importante. Au-delà des effets de l'inflammation, ces enfants souffrant d'asthme sévère ou d'autres formes d'allergies respiratoires sont donc plus sédentaires, ce qui peut aussi entraîner un effet nocif et faire monter la pression artérielle et les niveaux de cholestérol.

Le risque cardiovasculaire se dessine tôt dans la vie : Bref, les enfants allergiques sont ainsi placés « sur une trajectoire de risque élevé » pour les maladies cardiaques et cela, à un âge étonnamment jeune. Le risque cardiovasculaire se dessine beaucoup plus tôt dans la vie qu'on ne pouvait l'imaginer, conclut le Dr Jonathan Silverberg, professeur agrégé de dermatologie à l'Université Northwestern Feinberg School of Medicine, l'auteur principal de l'étude.

Un dépistage spécifique s'impose ainsi chez ces enfants, avec l'objectif de détecter, le plus tôt possible, l'hypercholestérolémie et l'hypertension artérielle. D'autant que dans une autre toute récente étude*, l'auteur souligne aussi un risque accru d'épilepsie chez l'enfant allergique.

Sources:

Journal of Allergy and Clinical Immunology Dec, 2015 (In Press) via Eurekalert (AAAS) 8-12-2015 Children with common allergies have twice heart disease risk

*Nov, 2015 Allergic disease is associated with childhood seizures: An analysis of the 1997-2013 National Health Interview Survey

Autres actualités sur le même thème