Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER: 40% des malades sont des diabétiques en puissance

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 4 semaines
Alzheimer's Association

C’est l’évidence qui a sauté aux yeux de ces chercheurs de la Georgetown University qui recrutaient des participants atteints de maladie d’Alzheimer à stade léger et modéré, pour étudier chez ces patients, les effets du resvératrol, un composé qui se trouve dans le vin rouge. Ces résultats, présentés au congrès international de l’Alzheimer's Association de Boston, démontrent l’intérêt d’un test de glycémie chez tous les patients atteints de maladie d'Alzheimer précoce.

R. Scott Turner, professeur de neurologie s'attendait, lors de son recrutement de patients atteints d'Alzheimer à n'avoir qu'une poignée de participants présentant une intolérance au glucose non diagnostiquée. Il raconte avoir été surpris par le nombre de participants présentant un pré-diabète.


Son étude examine les effets du resvératrol sur la glycémie des patients atteints de maladie d'Alzheimer. L'idée est que le resvératrol pourrait agir sur certaines protéines du cerveau en imitant les effets sur ces protéines d'un régime alimentaire faible en calories. On sait que sur l'animal, la restriction calorique prévient les maladies du vieillissement telles que le diabète et la maladie d'Alzheimer mais on sait également que le diabète augmente le risque de développer la maladie d'Alzheimer. En améliorant la tolérance au glucose, les chercheurs visent donc à prévenir ou retarder le diabète et la maladie d'Alzheimer.

Une prévalence du pré-diabète chez 43% des participants « Alzheimer » : Dans cette étude, 128 participants, atteints de maladie d'Alzheimer ont été soumis à un test de tolérance au glucose à jeun pour obtenir une glycémie de base, puis testés à nouveau 2 heures après le repas. Pendant la digestion, la glycémie augmente et le pancréas produit de l'insuline pour l'abaisser. Une glycémie toujours élevée, 2 heures après, indique un pré-diabète voire un diabète, si le niveau est très élevé.

· 4% avaient une glycémie à jeun trop élevée,

· 2% des niveaux indiquant un diabète de type 2,

· 30% une intolérance au glucose ou pré-diabète,

· 13% une glycémie postprandiale de type diabète.

Ainsi, la prévalence globale d'un pré-diabète ou diabète > 43%.

Comment une intolérance au glucose ou un diabète conduit à la maladie d'Alzheimer ? L'inflammation associée à l'Alzheimer est-elle déclenchée par le pré-diabète ou est-ce un cercle vicieux ? L'étude ne répond pas mais évoque l'opportunité d'un test de glycémie chez tous les patients atteints de maladie d'Alzheimer précoce.

Source: Alzheimer's Association International Congress via Georgetown University Undiagnosed Pre-diabetes Highly Prevalent in Early Alzheimer's Disease (Visuel© Alexander Raths - Fotolia.com)

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Le diabète et sa psychologie

au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer

Autres actualités sur le même thème