Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Un extrait de champignon, la verticilline, booste les traitements

Actualité publiée il y a 8 années 11 mois 3 semaines
Cancer Research

Un extrait d’un champignon sauvage et vénéneux, la verticilline A, peut renforcer l’efficacité de certains anti-cancéreux, selon cette recherche de publiée dans l’édition du 12 octobre de la revue Cancer Research. Combinée à des traitements comme Trail, l’étoposide et la cisplatine, la verticilline s’avère être un bon médicament compagnon en réduisant la résistance des cellules cancéreuse aux traitements.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Ce composé isolé à partir d'un champignon sauvage et vénéneux qui pousse dans une forêt du Sud-Ouest de la Chine a été isolée dans le laboratoire du Dr Ping Wu, au Centre de recherche de l'Université de Zhejiang (Chine).


Selon le Dr Kebin Liu, immunologiste en cancero à la Géorgie Health Sciences University et auteur de l'étude, ce composé, verticillin A, sensibilise les cellules cancéreuses à Trail, une cytokine de la famille du TNF qui suscite un intérêt majeur en thérapeutique anti-cancéreuse. Le composé semble empêcher les cellules cancéreuses de développer une résistance à Trail, qui induit les cellules cancéreuses à s'autodétruire. La résistance aux médicaments, intrinsèque ou acquise, est un problème majeur pour les patients atteints de cancer et explique plus de 90% des échecs de traitement chez les patients avec une maladie métastatique.

«Si nous pouvons rendre les médicaments plus efficaces, nous pourrons aider les patient à survivre», explique simplement le Dr. Liu. « Il semble que la plupart des cellules cancéreuses aient trouvé un moyen de devenir résistantes et de se soustraire aux médicaments », ajoute le co-auteur de l'étude, le Dr Wendy Bollag, physiologiste cellulaire.

Les chercheurs démontrent, sur la souris, que la verticilline pouvait contribuer à tuer les cellules cancéreuses, mais la dose requise rendait les souris aussi malades, ce qui est un effet classique avec de nombreux traitements contre le cancer. Cependant, en associant une dose plus faible de verticilline à Trail, le traitement combiné s'avère puissant et mieux toléré. La verticilline prouve aussi son efficacité avec d'autres anticancéreux couramment utilisés comme l'étoposide et la cisplatine. "Nous pensons que cela pourrait être un bon médicament compagnon pour un grand nombre de traitements contre le cancer", a dit Liu.

La verticilline A agit sur le gène BN1P3, un gène qui favorise la mort cellulaire. Les cellules cancéreuses parviennent à réduire au silence BN1P3 par méthylation de l'ADN. La verticilline A parvient à contrer ce processus. Les chercheurs ont travaillé également sur des cellules humaines de cancer métastatique du côlon, qui sont très résistantes au traitement, dont à Trail, à la fois sur culture et sur transplantation chez des souris. Des études similaires ont été effectuées sur le sarcome, l'adénocarcinome de poumon et le cancer du sein. Des études de toxicité supplémentaires sont nécessaires avant de passer à des essais cliniques mais les chercheurs suggèrent également une bonne efficacité du composé dans le mélanome et le cancer du pancréas.

Source: Georgia Health Sciences University, Cancer research Published OnlineFirst September 12, 2011; doi: 10.1158/0008-5472.CAN-11-1575 “Verticillin A Overcomes Apoptosis Resistance in Human Colon Carcinoma through DNA methylation dependent Upregulation of BNIP3” (Vignette Cancer Cells Nature Biology)

Autres actualités sur le même thème