Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCERS: Le PapGene test, capable d'en détecter 3 d'un coup

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 1 jour
Science Transational Medicine

Ces scientifiques du Johns Hopkins ont eu l’idée d’utiliser le test de Pap effectué par frottis cervical pour détecter les lésions précancéreuses et le cancer du col de l’utérus pour détecter aussi les cancers de l'endomètre, de l'ovaire. Ce nouveau test génétique, appelé PapGene Test, présenté dans l'édition du 9 janvier de la revue Science Transational Medicine, permet déjà de détecter 100% des cancers de l’endomètre et 41% des cancers de l’ovaire.

Le PAP test ou test de Papanicolaou est couramment utilisé en gynécologie pour détecter les évolutions précancéreuses causées par les papillomavirus humains (HPV). En utilisant la glaire cervicale obtenue lors du test de Pap, ces chercheurs de la Johns Hopkins sont parvenus à développer un test permettant de détecter aussi les cancers de l'ovaire et de l'endomètre : Le "PapGene" test qui repose sur le séquençage génomique de mutations spécifiques des cancers, a permis de détecter avec précision 100% des cancers de l'endomètre et 41% des cancers de l'ovaire.


Le séquençage génomique permet de distinguer l'ADN de cellules cancéreuses vs cellules saines : Si des études plus larges seront nécessaires pour l'utiliser en routine clinique, les chercheurs font ici la preuve de concept de l'efficacité des tests de dépistage génomiques de ces cancers de l'endomètre ou de l'ovaire, pour lesquels il n'existe aujourd'hui aucun test de routine. Le principe est que le prélèvement contient parfois des cellules venant des ovaires ou de l'endomètre et donc en cas de cancer, des cellules cancéreuses en provenance de ces organes. Le Dr Luis Diaz, MD, professeur agrégé d'oncologie à l'Université Johns Hopkins a donc pensé à cette approche de séquençage génomique qui peut permettre de détecter ces cellules cancéreuses à partir de la glaire cervicale de patients qui va porter l'ADN cellulaire de cellules cancéreuses. Le séquençage génomique permet en effet de distinguer l'ADN de cellules cancéreuses vs cellules saines.

A partir de 12 modifications génétiques les plus fréquentes et spécifiques aux cancers de l'ovaire et de l'endomètre identifiées par études de séquençage du génome entier sur des biopsies de plusieurs de ces cancers, les chercheurs ont pu développer ce test PapGene. Testé sur une banque de tissus, le nouveau test s'avère capable de détecter à la fois les stades précoces et avancés des cancers de l'endomètre et de l'ovaire. Aucun faux négatif n'a été constaté.

Source: Science Translational Medicine DOI: 10.1126/scitranslmed.3004952 online 9 January 2013 Evaluation of DNA from the Papanicolaou Test to Detect Ovarian and Endometrial Cancers

Autres actualités sur le même thème