Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT: Sommeil perturbé, mémoire entravée

Actualité publiée il y a 4 années 5 mois 1 semaine
Sleep and Breathing Conference

Les troubles du sommeil chez l’Enfant _ici liés à des problèmes respiratoires, apnée, ronflement ou respiration sifflante- peuvent entraver les processus de mémoire, confirme cette étude, présentée à la Conférence Sleep and Breathing 2015 de l’European Lung Foundation. Une nouvelle preuve de l’importance de la qualité du sommeil pour l’apprentissage, et, en particulier pour la mémoire consciente ou « déclarative ».


Le Dr Eszter Csabi de l'Université de Szeged (Hongrie) a mené cette étude et décrypté les processus de mémoire sur 17 enfants atteints de troubles respiratoires du sommeil, âgés de 6 et 12 ans vs 17 enfants témoins du même âge, sans troubles du sommeil. Les enfants ont passé 2 tests,
-un test de rappel d'une histoire racontée lors d'une session d'apprentissage et à l'issue d'un sommeil de 12 heures,
-et un test de temps de réaction permettant d'évaluer la consolidation de la mémoire non déclarative ou le niveau d'apprentissage.

L'analyse constate sans surprise que les enfants atteints de troubles respiratoires du sommeil ont des scores de mémoire déclarative et non-déclarative plus faibles, ce qui suggère que ces troubles du sommeil perturbent non seulement la façon dont un enfant apprend consciemment, mais aussi la consolidation de cet apprentissage. Cependant, le processus de mémoire déclarative ou conscience est le processus le plus touché en cas de sommeil perturbé.

Un sommeil perturbé peut affecter la mémoire de différentes façons et avoir un impact sur le développement du cerveau, concluent les auteurs. Il est donc crucial de diagnostiquer les troubles du sommeil (et les troubles respiratoires) dès la petite enfance et de les traiter de manière adaptée. Alors que l'étude montre que la mémoire déclarative est le processus de mémoire le plus touché par un sommeil perturbé, les thérapies de réadaptation adaptées aux enfants ayant des troubles respiratoires du sommeil devraient mettre l'accent sur l'amélioration des processus de la mémoire consciente.

Source: Sleep and Breathing Conference 2015

Lire aussi : DÉVELOPPEMENT: Une courte sieste suffit à booster la mémoire

DÉVELOPPEMENT: Une petite sieste c'est un peu de mémoire en plus

DÉVELOPPEMENT: Nourrisson qui pleure, troubles du comportement plus tard? -

Autres actualités sur le même thème