Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE: L'insulinothérapie associée à un risque accru de complications

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 2 semaines
Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism

La grande majorité des personnes qui prennent de l'insuline ne connaîtront pas d'effets indésirables et l’insulinothérapie reste une option fiable mais cette étude de l'Université de Cardiff montre que l'insuline pourraient exposer certains patients atteints de diabète de type 2 à un risque accru de complications de santé. Les auteurs appellent donc dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, les autorités sanitaires à examiner la question d'urgence.

Le risque plus élevé de complications évoqué concerne celui de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, de cancer et de complications oculaires. Cette équipe de chercheurs de l'Université de Cardiff a examiné les données du registre britannique UK Clinical Practice Research Datalink (CPRD) qui couvre environ 10% de la population britannique et examiné le risque de décès chez les patients sous insuline par rapport à d'autres patients diabétiques de type 2 prenant d'autres traitements pour abaisser la glycémie ou la tension artérielle.


Leur analyse constate un risque accru de complications chez les patients traités par insulinothérapie, tel que celui de crise cardiaque, d'AVC, de complications ophtalmiques et rénales par rapport aux patients traités avec d'autres hypoglycémiants. Alors que le critère d'évaluation primaire était le risque de premier grand événement cardiaque, premier cancer ou décès, et l'utilisation de la metformine en monothérapie en traitement référent,

· le risque relatif ajusté de premier grand événement cardiaque, premier cancer ou de décès pour la monothérapie par sulfonylurée est accru de 43%

· par l'insuline de 80%

· par insuline et metformine de 30%

· la monothérapie par insuline

- augmente de 95% le risque d'infarctus du myocarde,

- de 73% celui d'événements cardiaques majeurs,

- de 43% celui d'AVC,

- multiplie par 3,5 celui de complications rénales,

- par 2,1 celui de neuropathie,

- augmente de 17% celui de complications ophtalmiques,

- de 44% celui de cancer,

- et plus que double le risque de décès toutes causes confondues.

«Or l'insulinothérapie est le plus vieil hypoglycémiant pour les diabétiques de type 2, avec une utilisation de plus en plus marquée ces dernières années», remarque le professeur Craig Currie de l'école de médecine de Cardiff, auteur principal de l'étude. Toutefois, il existe de nouveaux traitements émergents et il convient de s'assurer de quelle est l'option la plus sécuritaire.

Des risques accrus pour la santé confirmés avec l'insuline : Sur la base de très nombreuses données portant sur la période 1999-2011 et sur près de 85.000 patients, l'étude confirme donc des risques accrus pour la santé des patients atteints de diabète de type 2 qui prennent de l'insuline, ce qui avait déjà été suggéré par de précédentes études. Ces nouveaux résultats ne signifient pas que les patients sous insulinothérapie doivent cesser leur traitement, chaque patient est différent et les décisions de traitement doivent gérées de manière personnalisée par le médecin, cependant les auteurs appellent les autorités sanitaires « à regarder » la question de plus près.

Source: Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism January 31, 2013, doi: 10.1210/jc.2012-3042 Mortality and Other Important Diabetes-Related Outcomes With Insulin vs Other Antihyperglycemic Therapies in Type 2 Diabetes

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Lire aussi : LANTUS® : SANOFI-AVENTIS réinvente la recherche sur l'insuline -

Autres actualités sur le même thème