Vous recherchez une actualité
Actualités

ÉTAT de SANTÉ: Comment va la France ?

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 1 jour
HCSP

Championne de l’espérance de vie et de la fécondité mais à la traîne sur la mortalité périnatale, en bonne forme cardiovasculaire mais parmi les pays les plus consommateurs d’alcool, de tabac et de drogues, ce rapport bien intitulé « La santé en France et en Europe : convergences et contrastes », publié au 23 mai par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) est le premier à comparer sans concession, en matière de santé, la France à ses voisins européens. Basé sur des données internationales, ce bilan, en mettant en exergue points forts et points faibles, dessine déjà les nouvelles priorités politiques en santé publique et les restructurations nécessaires du système de santé.

Le rapport a été réalisé à partir d'indicateurs de santé définis par la Commission européenne renseignés par bases de données internationales. A prendre avec prudence, expliquent les auteurs, des incidences en augmentations qui pourraient être le fruit de mise en place d'un dépistage ou toute conclusion sanitaire sur la récession économique qui serait encore trop prématurée.


Les points forts :

· L'espérance de vie, en particulier des femmes, à la naissance comme à 65 ans, est la plus élevée de l'ensemble des pays de l'UE et au premier rang pour l'espérance de vie des hommes à 65 ans

· La fécondité : Avec un taux de natalité parmi les plus élevés d'Europe de 12,7 naissances pour 1.000 habitants, la France se classe à la 3ème place des pays au taux de natalité le plus élevé, derrière l'Irlande et le Royaume-Uni. Un bon niveau de fécondité en France qui garantit le renouvellement des générations !

· La santé cardiovasculaire : Avec le taux de mortalité par maladies cardiovasculaires le plus bas d'Europe pour les deux sexes, soit, en 2009, 158 décès/ 100.000 chez les hommes et 92/ 100.000 chez les femmes, le cœur de la France est l'un des meilleurs d'Europe.

· L'efficience hospitalière est également à l'honneur avec une durée moyenne faible du séjour hospitalier.

· La sécurité routière est une des meilleures d'Europe également avec une diminution constante du nombre de blessés sur les routes. Elle se classe à la 2ème place (sur 19) des pays recensant le moins de blessés.

Nos points faibles :

· La mortalité prématurée et périnatale ou par suicides : La France est le pays européen présentant le taux de mortalité périnatale le plus élevé, avec 13,9 morts fœtales et néonatales précoces pour 1.000 naissances, en raison d'un taux de mortinatalité (nombre d'enfants nés morts-nés) extrêmement élevé. La France est enfin dans la moyenne haute de l'UE pour la mortalité par suicide avec le 7ètaux de décès par suicide pour les hommes et le 5ème pour les femmes.

· Notre consommation importante d'alcool, de tabac, de drogues et de médicaments: En « 4ème position » pour la consommation d'alcool et avec un niveau de mortalité liée à l'alcool supérieur à la moyenne européenne, avec une prévalence trop stable du tabagisme depuis 2005 chez les hommes mais à la hausse chez les femmes (enceintes) et les jeunes, et avec, enfin, une consommation parmi les plus élevée de cannabis et de cocaïne en Europe, la France reste en échec sur les politiques de prévention. Enfin, la consommation de médicaments en France reste parmi les plus élevées d'Europe.

· L'incidence des cancers : Meilleur dépistage ou incidence réelle élevée ? Avec un taux d'incidence chez les hommes de 361/100 000 vs une moyenne européenne à 308 et chez les femmes à 255 (moyenne à 233), la France se classe défavorablement en termes d'incidence des cancers.

· Nos dépenses de santé : Avec 11,2 % de son PIB alloué à la santé en 2008, la France est le pays de l'Union européenne aux dépenses de santé les plus élevées.

Le rapport indique les pistes d'amélioration parmi lesquelles, la politique de dépistage des anomalies congénitales, la pratique des interruptions médicales de grossesse, la prévention et le traitement des addictions, ou encore certains moyens techniques comme le parc IRM.

On retrouve enfin, dans ce rapport, de grandes tendances de l'enquête Health Behaviour in School-aged Children, menée dans 41 pays sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les groupes de population les plus jeunes ainsi que les grands résultats de la dernière enquête Périnatalité.

Autres actualités sur le même thème