Actualités

HYGIÈNE: Eau de Javel et infections pulmonaires chez l'enfant

Actualité publiée il y a 7 années 2 mois 3 semaines
Occupational & Environmental Medicine

L'exposition à l'eau de Javel utilisée dans les nettoyants ménagers est associée à une augmentation des taux d’infections, en particulier respiratoires, chez les enfants, révèle cette étude internationale. Les conclusions, présentées dans la revue Occupational & Environmental Medicine, engagent à considérer le mode d’utilisation de ces désinfectants comme une question de santé publique à part entière.

La relation inverse entre le degré d'hygiène et l'incidence des allergies et des maladies auto-immunes a déjà été documentée par de nombreuses études, montrant les effets d'un excès d'hygiène et d'une absence de confrontation de l'enfant à la diversité bactérienne, sur le bon développement de son immunité. L'excès d'hygiène dans les pays développés a donc déjà été envisagé comme une menace pour la santé, d'autant qu'on constate ces 30 dernières années, un doublement de l'incidence des allergies, qui va de pair avec des règles d'hygiène de plus en plus rigoureuses. Cette fois, c'est une équipe internationale qui signale les effets d'une utilisation domestique trop régulière de l'eau de Javel sur la fréquence des infections chez l'enfant.


L'étude a été menée sur 9.102 enfants d'âge scolaire âgés de 6 à 12 ans, de Barcelone (Espagne), d'Utrecht (Pays-Bas) et de Finlande dont les parents ont renseigné par questionnaire la fréquence des infections (grippe, angine, sinusite, otite, bronchite et pneumonie) au cours des 12 derniers mois et l'usage domestique de l'eau de Javel. Les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles, comme le tabagisme au foyer, l'éducation des parents, la présence de moisissures et l'utilisation d'eau de Javel dans les locaux scolaires.

L'analyse précise à la fois l'importance de l'usage du désinfectant et les conséquences associées :

· Ainsi, l'utilisation de l'eau de Javel est fréquente en Espagne (72%) mais rare en Finlande (7%),

· la prévalence des infections (récurrentes ou uniques) est significativement plus élevée chez les enfants de foyers utilisateurs d'eau de Javel. C'est en particulier le cas pour :

- la grippe : risque accru de 20% dans les 12 derniers mois,

- l'inflammation des amygdales : + 35%,

- toutes infections récurrentes: +18%.

Les enfants trop fréquemment exposés à l'eau de Javel sont donc plus sujets aux infections, concluent les auteurs, avec un risque particulièrement important d'infections respiratoires. Mais c'est une étude d'observation et non un essai contrôlé randomisé, et il n'est donc pas possible de tirer des conclusions définitives sur la cause et l'effet. Il n'en reste pas moins que la fréquence élevée d'utilisation de ces produits de nettoyage désinfectants, renforcée par la publicité, et qui élimine de nos maisons tous microbes, d'une part doit être reconsidérée. D'autre part, cette utilisation exagérée de désinfectants de toutes sortes a également pu jouer sur les résultats, modestes, de l'étude.

En effet, l'explication de l'effet est simple. Les propriétés irritantes de ces composés volatiles peuvent endommager la paroi des cellules pulmonaires, provoquer l'inflammation, favoriser une susceptibilité aux infections et dégrader le système immunitaire.

Source: Occupational & Environmental Medicine 2 April 2015 doi:10.1136/oemed-2014-102701 Domestic use of bleach and infections in children: a multicentre cross-sectional study (Visuel Fotolia)

Lire aussi : TRICLOSAN : Trop d'hygiène pourrait vous rendre malade ?

ALLERGIES : Trop d'hygiène, allergies en chaîne ? -

Autres actualités sur le même thème