Vous recherchez une actualité
Actualités

INFECTIONS RESPIRATOIRES de l'enfant, risque accru de diabète de type 1

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 2 semaines
JAMA Pediatrics

Les infections respiratoires dans la petite enfance sont un facteur de risque potentiel de développement de diabète de type 1, selon cette étude de l'Institut de recherche sur le diabète (Munich). Une association, documentée dans le JAMA Pediatrics, qui s’explique par le développement d'anticorps contre les cellules des îlots du pancréas lors d’épisodes d'infection et de fièvre chez l’enfant, aboutissant à un risque accru de diabète de type 1 plus tard dans la vie.

Une association a priori surprenante mais à ne pas négliger alors que l'incidence du diabète de type 1 est en augmentation partout dans le monde, sans que d'ailleurs son étiologie soit bien comprise. Le Pr Andreas Beyerlein, de l'Institut de Munich a regardé les effets d'une exposition précoce, à court terme ou cumulée à des épisodes d'infection et de fièvre au cours des 3 premières années de vie de l'enfant. Il montre avec cette exposition l'initiation d'une auto-immunité contre les cellules des îlots du pancréas.


En particulier dans la première année de vie, ces infections respiratoires sont confirmées comme facteur de risque de développement de diabète de type 1 et plus généralement sur le développement de l'auto-immunité. Son étude a suivi 148 enfants à risque élevé de diabète de type 1 avec 1,245 épisodes infectieux documentés au cours des 3 premières années de vie. Le risque de séroconversion des auto-anticorps des îlots est accru en cas d'infections respiratoires durant les 6 premiers mois de vie (HR : 2,27) et de l'âge de 6 à près de 12 mois (HR : 1,32). Au cours de la deuxième année de vie, cette association n'est plus détectée. Dans les 6 premiers mois de vie, un nombre très élevé d'épisodes infectieux est associé à une séroconversion (apparition des anticorps) augmentée (HR : 1,42).

Des implications cliniques sont évidentes, comme la vaccination précoce contre les agents infectieux spécifiques de cette association avec le diabète de type 1. C'est cette identification des agents responsables qui constitue la prochaine étape des recherches avec, d'ores et déjà, une suspicion des auteurs du rôle possible des infections des voies respiratoires supérieures et des rhino-pharyngites aiguës.

Source: JAMA Pediatrics July 1, 2013. doi:10.1001/jamapediatrics.2013.158 Respiratory Infections in Early Life and the Development of Islet Autoimmunity in Children at Increased Type 1 Diabetes Risk

Accéder aux dernières actualités sur le Diabète de type 1

Lire aussi : DIABÈTE de type 1: Bientôt un vaccin thérapeutique?

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Le diabète et sa psychologie

Autres actualités sur le même thème

Pages